L’équipementier électronique sud-coréen Samsung a dévoilé jeudi à New York son dernier modèle de smartphone, le Galaxy Note 9, alors qu’il fait face à un net ralentissement de ses ventes.

Toujours largement en tête des ventes de smartphones dans le monde, Samsung a néanmoins enregistré une baisse de 22% de son chiffre d’affaires lié aux supports mobiles au deuxième trimestre.

Une déconvenue qu’il a attribué aux ventes décevantes de son modèle Galaxy S9, lancé en mars.

L’intensification de la concurrence des équipementiers chinois, Huawei en tête, explique aussi ce ralentissement.

Le modèle Galaxy Note 9, présenté jeudi et qui sera disponible à la vente le 24 août, contient une série d’améliorations et de nouveautés, mais pas d’innovation radicale.

Le constructeur a notamment renforcé la mémoire, avec une première version à 128 Go, mais aussi une autre à 512 Go. L’utilisateur pourra augmenter cette capacité à l’aide d’une carte microSD. Le Note 9 sera d’ailleurs le premier smartphone à supporter l’ajout d’une carte microSD d’1 To!

Côté hardware, pas de grosse surprise : l’autonomie du Note 9 reste supérieure à la moyenne avec en moyenne 2 jours d’autonomie avec une seule charge, l’appareil fait partie des plus puissants et il est comme son ainé livré avec un stylet.

Doté pour la première fois d’une connectivité Bluetooth, celui-ci pourra être utilisé comme une télécommande, permettant notamment de déclencher le smartphone à distance pour prendre une photo. Pratique, même si dans le fond, l’usage principal restera la prise de notes au vol.

Pour attirer les amateurs de jeux, il s’est assuré l’exclusivité temporaire sur smartphone du jeu du moment, Fortnite.

Au niveau des tarifs, Samsung annonce un prix d’entrée de 999€ pour le modèle 128 Go, et de près de 1300€ pour le modèle 512 Go.

Paradoxalement, Samsung n’a toujours pas de concurrent sur ce segment, la particularité du Note 9 – son stylet – n’ayant toujours pas été recopiée par ses concurrents…