Les autorités de plusieurs pays d’Amérique du Sud lancent un avertissement contre un dangereux jeu sur les réseaux sociaux, qui pousse les adolescents à se suicider…

Pas encore arrivé sous nos latitudes, le “Momo Game” est un dangereux jeux de harcèlement moral qui a déjà causé plusieurs décès en Amérique latine et en Amérique centrale. La semaine dernière, un adolescent de 12 ans s’est ainsi ôté la vie en Argentine, peu de temps après avoir reçu des messages qui l’incitaient à se suicider.

Les autorités mexicaines, qui ont été confrontées à plusieurs tentatives de suicide, on également lancé un appel auprès de la population, en publiant des avertissements sur les réseaux sociaux.

Ciblant en particulier les enfants de 8 à 14 ans, le “Momo Game” pousse de jeunes adolescents à encourager d’autres enfants à se suicider en leur envoyant des messages directement via WhatsApp ou Facebook.

Pour participer, les adolescents doivent remplacer leur avatar par celui de Momo, un personnage effrayant aux traits déformés, créé par l’artiste japonais Midori Hayashi.

Assez proche du Blue Whale Challenge, un autre défi dangereux qui avait causé plusieurs décès en Russie, le “Momo Game” a déjà causé au moins un décès en Argentine, et plusieurs cas de blessures graves au Mexique ainsi que dans plusieurs autres pays d’Amérique latine.

Aucune raison de s’alarmer pour le moment puisqu’aucun cas similaire n’a été identifié en Europe ni aux Etats-Unis pour le moment. Un soupçon de vigilance supplémentaire ne devrait toutefois pas causer de mal aux parents… A noter qu’en Espagne, la police nationale a déjà lancé une alerte sur les réseaux sociaux pour prévenir la population…