La marque anglaise veut concurrencer Airbus et Uber avec un modèle de taxi volant haut de gamme.

Peut-être verra-t-on un jour James Bond utiliser la “Volante Vision” dans un de ses films. De quoi s’agit-il? Tout simplement du projet d’Aston Martin en matière de taxi volant, dévoilé lors du salon aéronautique de Farnborough qui s’est déroulé en juillet.

Développé en partenariat avec le fabricant de moteurs d’avions Rolls-Royce, l’engin sera capable de décoller et d’atterrir de manière verticale et d’atteindre 322km/h en vol. Ce modèle hybride et autonome permettra d’embarquer trois personnes à bord. Son coût: environ 7,8 millions d’euros, pour une commercialisation envisagée courant 2020.

D’autres acteurs sont également dans la course à la voiture volante. Airbus avec son projet Vahanna et Uber avec sa flotte de taxis Elevate, notamment. Le but avancé par tous ces géants, y compris Aston Martin, est de décongestionner les grandes villes, réduire la pollution et améliorer la mobilité. Andy Palmer, CEO d’Aston Martin, a toutefois ajouté à Business Insider: “Le concept Volante Vision nous permettra d’aller plus loin sur notre trajet horaire, ce qui signifie que nous pourrons vivre plus loin de notre lieu de travail : les villes vont grandir et les villes qui sont aujourd’hui trop éloignées des villes pour être commutables deviendront nos banlieues”.