De nombreux Indiens propriétaires d’un smartphone ont rapporté un phénomène étrange sur Twitter : un numéro inconnu est apparu sans raison dans leur liste de contacts.

Le phénomène a été reporté majoritairement sous Android, les seuls victimes utilisant iOS avaient auparavant importés leurs contacts depuis un smartphone Android. Toujours le même mystérieux numéro : 1-800-300-1947.

Pas si inconnu que ça au final le numéro, il s’agit en réalité d’un ancien numéro gratuit du service d’identification unique indien (UIDAI), qu’on pourrait apparenter à un numéro de sécurité sociale unique à 12 chiffres qui permet d’identifier chaque habitant et d’empêcher les faussaires de créer de fausses identités.

L’organisme gouvernemental a immédiatement nié toute implication et affirme qu'”il n’avait pas demandé ou conseillé à quiconque, y compris les fournisseurs de services de télécommunications, les fabricants de téléphones portables ou Android, d’inclure le contact dans la liste par défaut des numéros de service public.

Les Indiens mènent l’enquête

Rapidement, utilisateurs et experts en sécurité se sont penché sur la question pour tenter de déterminer d’où pouvait provenir ce numéro. Android, télécoms et gouvernement indien ont été pris à parti, des expériences ont été menées pour comprendre comment le numéro apparaissait. Résultat : rien.

Finalement, un jour après l’apparition du problème, Google a enfin admis avoir placé le numéro sur les appareils. Le géant s’est exprimé dans l’Economic Times, déclarant que “notre audit interne a révélé qu’en 2014 le numéro de la ligne d’assistance téléphonique d’UIDAI et le numéro de détresse 112 ont été codés par inadvertance dans l’assistant de configuration de la version Android donnée aux fabricants d’équipements destinés à l’Inde et y sont restés depuis lors.

Google a par ailleurs tenu à rassurer ses utilisateurs qu’il ne s’agit pas d’un “accès non autorisé sur leurs appareils Android“. L’histoire reste finalement sans incidence.