Les catastrophes telles que l’accident nucléaire de Fukushima ont démontré que les robots de secours qui existent aujourd’hui n’ont pas les capacités suffisantes pour réaliser des missions de sauvetage. Il fallait développer un robot plus performant, c’est ainsi que Centauro est né.

Centauro se présente comme un robot quadrupède d’1 mètre 50 de haut, pesant 93 kilos, avec un corps supérieur aux allures humanoïdes composé de deux bras capables d’une multitude de tâches. Une telle forme n’est pas sans rappeler la créature mythologique grecque formée par la combinaison entre un homme et un cheval : le centaure.

Le projet est né en Italie, où un groupe de chercheurs s’est réuni à l’Institut de technologie italien pour trouver une solution au manque d’efficacité des robots dans les situations de crise telles que les catastrophes naturelles ou les incidents industriels. Le groupe de cerveaux a constaté que la faiblesse des robots dans ce genre de terrains accidentés et difficiles d’accès était la façon dont ils étaient construits. Bien souvent, ils étaient conçus à l’effigie des humains : avec deux pattes et deux bras. Une configuration qui n’offre pas assez de mobilité.

C’est l’association d’une base à quatre pattes et d’un corps humanoïde qui permet à Centauro de “se déplacer dans des environnements artificiels affectés comme l’intérieur de bâtiments et dans des escaliers encombrés de débris et partiellement effondrés“, comme l’explique le site du projet. Ainsi, entre autres exploits, Centauro sera capable de manipuler des outils humains non modifiés, ouvrir des vannes ou encore connecter des tuyaux.

Le robot est manipulé à distance par un opérateur humain qui dispose en permanence d’informations visuelles, auditives et haptiques pour le haut du corps – ce qui signifie que son opérateur pour ressentir ce que son robot touche – grâce aux multiples capteurs dont il dispose. À l’avenir, Centauro pourra fonctionner de manière autonome pour les tâches de routine, de manière à réduire le temps de latence induit par une direction à distance.

Pour le moment, Centauro subit une batterie de tests pour développer son comportement face à tous types de situations auxquelles il pourrait être confronté.