Une bonne nouvelle pour nos téléphones, qui pourront atteindre des vitesses de connexion de l’ordre de 5 Gbit/s.

Le déploiement d’une nouvelle norme comme la 5G aux ondes millimétriques est toujours barré d’obstacles que les fabricants doivent surmonter. En ce qui concerne le passage à la 5G New Radio, un obstacle majeur est la production d’antennes à ondes millimétriques qui doivent être suffisamment petites pour pouvoir rentrer dans nos téléphones.

Le fabricant américain de technologie mobile Qualcomm vient d’annoncer qu’il avait trouvé le moyen de produire un module d’antenne capable de fonctionner aux hautes fréquences requises pour la 5G New Radio. La production d’une si petite antenne signifie que l’un des plus grands obstacles à la technologie 5G vient d’être franchi.

La nouvelle génération de technologie cellulaire 5G fonctionne sur une fréquence plus élevée que la technologie 4G et offre une bande passante plus large à des vitesses extrêmement rapides. Sur le papier, le concept est alléchant puisqu’il est possible d’atteindre un débit de 5 Gbit/s, mais dans la réalité, qui dit fréquence plus haute, dis aussi portée des ondes beaucoup plus courtes.

Les ondes de la 5G aux ondes millimétriques ne voyagent pas aussi loin que les ondes 4G/5G typiques et sont également plus faciles à bloquer. Une simple main posée sur l’antenne peut bloquer le signal. Même résultat si un camion passe à côté de vous dans la rue, le signal rebondirait. Pour contourner ce problème, Qualcomm a réussi à faire entrer non pas une, mais quatre antennes 5G dans un téléphone moderne.

Ces quatre antennes, appelées “mmWave” viennent former un réseau d’antennes dans le téléphone qui vont se connecter au réseau cellulaire 5G New Radio. Ces quatre antennes vont créer plusieurs faisceaux qui pointent dans plusieurs directions, et le modem de Qualcomm gèrera tous ces faisceaux : si un faisceau est bloqué par une main, le modem passera instantanément sur un autre faisceau, sans que l’utilisateur s’en rende compte.

Ce nouveau transmetteur sera compatible avec le premier modem 5G de Qualcomm, le Snapdragon X50. On attend donc impatiemment les nouveaux téléphones intégrant un transmetteur compatible 5G. Pour rappel, les antennes “mmWave” supportent de nouvelles bandes passantes : entre 26.5 et 29.5 GHz ; 27.5 et 28.35 GHz et 37 et 40 GHz.