Rolls-Royce s’apprête à révolutionner la maintenance des moteurs à l’aide de petits robots de 10mm.

Le constructeur a annoncé son nouveau projet qui consiste à confier des tâches de maintenance à des robots en forme de cafards qui se faufileront dans les moteurs d’avion pour en inspecter les pièces, et si nécessaire, pourront effectuer des petites réparations.

Rolls-Royce s’est associé aux chercheurs de l’Université de Nottingham et l’Université d’Harvard pour développer et présenter une variété de potentielles futures technologies au Farnborough Airshow. C’est via le projet Intelligent Engine que Rolls-Royce a présenté sa nouvelle manière d’aborder la maintenance des moteurs.

Intelligent Engine doit permettre aux moteurs de se réparer eux-mêmes. Les robots pourraient aider les moteurs en effectuant des inspections, ce qui supprimerait la nécessité de devoir à chaque fois retirer et démonter une partie du moteur pour l’inspection. Ensuite, les robots pourraient effectuer des petites réparations alors que le moteur est toujours à l’intérieur de l’avion.

Différents types de robots seront utilisés. Le robot nommé « Flare », qui ressemble à un serpent, pourra se faufiler dans le moteur à la manière d’un endoscope. Il pourra ensuite libérer des plus petits robots appelés « Swarm », à la forme de cafard, d’à peine 10mm de diamètre, qui seront aussi équipés de caméras et qui diffuseront un signal vidéo en direct à l’opérateur qui pourra effectuer les inspections visuelles.

Le fabricant a également annoncé travailler sur des robots spécialisés dans le forage qui pourront effectuer des réparations de pièces à distance. Si les robots pour le forage sont déjà en train d’être testés, il faudra encore attendre longtemps avant que les robots Swarm soient une réalité quotidienne.