Un nouveau type de pansement a été imaginé afin de réduire les douleurs chroniques.

Cette avancée médicale n’en est qu’à son prototype, mais cela pourrait être une bonne nouvelle pour les personnes souffrant de plaies chroniques. L’idée a vu le jour à l’université de Tuft, dans le Massachusetts (EU). Les chercheurs ont développé un prototype de pansement intelligent capable de surveiller les blessures et de libérer régulièrement une quantité de traitement requis.

Le pansement intelligent a été mis au point sur base d’observations scientifiques. Selon les chercheurs à l’origine du prototype, « le taux de guérison peut être amélioré par l’administration de thérapies aux bons moments ». C’est pourquoi le bandage intelligent, constitué d’un microprocesseur, est capable d’analyser le niveau d’oxygène, de détecter les variations de température et de réguler le pH de la plaie afin d’éviter une infection.

Les chercheurs ont présenté leur travail dans la revue médicale Small, au début du mois de juillet. Ce « smart bandage » serait une bonne solution pour soulager les quelque 25 millions de patients américains souffrant de douleurs chroniques. Notamment les malades souffrants de diabètes importants ou de brûlures et qui nécessitent la surveillance et l’application de médicaments régulièrement. Non traitées, ces plaies peuvent s’infecter et aller jusqu’à l’amputation d’un membre.

Les plaies chroniques non cicatrisantes constituent un problème médical important : près de 15% des personnes âgées ont besoin d’un traitement pour au moins un type de plaie chronique. Ces patients sont en général plus limités dans leur capacité à prendre soin d’eux-mêmes et ces plaies non cicatrisantes ou à retard de cicatrisation sont généralement traitées en ambulatoire ou à domicile. Le besoin de dispositifs permettant un meilleur suivi de ces plaies est donc primordial pour optimiser les chances de cicatrisation.

Pour le professeur d’ingénierie électrique et informatique Sameer Sonkusale, ce type de recherche est possible grâce à l’émergence de l’électronique flexible.

Il faudra encore de nombreux tests et un certain temps avant de voir apparaitre ce genre de bandage sur le marché, mais cela reste prometteur.