S’ils séduisaient autrefois, les petits écrans n’ont plus la cote aujourd’hui. 

On observe depuis quelques années une augmentation de la taille des écrans de nos téléphones, alors que la tendance était autrefois à la miniaturisation.

On se souvient de l’étonnement qu’avait provoqué l’annonce du Galaxy S3, en 2012, à cause de son « énorme » écran de 4.8 pouces et celui « monstrueux » du Galaxy Note 2 avec son écran de 5.5 pouces. Aujourd’hui pourtant, un écran de 5.5 pouces représente la norme pour les nouveaux modèles.

Si les téléphones extra-larges ont de jolis atouts à faire valoir, notamment leur autonomie supérieure et leur écran offrant un support optimal pour la consommation de contenu multimédia, ceux-ci ont tendance à être moins ergonomiques que les écrans compacts, et pas forcément très pratiques à utiliser au quotidien. Nombreux sont d’ailleurs aujourd’hui les utilisateurs à se plaindre de la taille trop grande des smartphones…

Des constructeurs comme Apple, avaient aussi misé sur des téléphones compacts, mais on l’a vu dernièrement, Apple aurait vraisemblablement décidé de ne pas sortir son iPhone SE 2, estimant sans doute que le marché était trop petit pour justifier qu’il y investisse.

Certains constructeurs misent pourtant encore sur les modèles à la taille modeste. On l’a vu récemment avec les sorties du Xperia XZ1 Compact de Sony et du Galaxy A3, qui malgré leurs petites tailles n’ont pas à rougir devant des modèles plus imposants. Il faut cependant bien l’avouer, les téléphones premium, ou « flagships », sont majoritairement des modèles grandes tailles, et offrent des meilleures performances et des meilleures caractéristiques que leurs homologues compacts.

À l’heure actuelle, force est de constater que la taille des écrans évolue constamment, la plupart des constructeurs annoncent des modèles 6 pouces et plus, chose qui était rarissime il y a encore deux ans. La tendance a d’abord débuté chez les constructeurs chinois. Petit à petit, le reste des fabricants présents en Europe et en Amérique ont suivi celle-ci. Cette tendance est également accentuée par l’implantation des fabricants chinois chez nous, on pense principalement à Huawei, ZTE, Lenovo, et Xiaomi.

Les utilisateurs de téléphones compacts, s’il ne représentent pas la majorité, ne sont pas en reste, comme on peut le voir dans le rapport de DeviceAtlas sur les téléphones les plus utilisés en France. L’usage de l’iPhone SE a ainsi augmenté de 1.4% pour le début de l’année 2018 (malgré l’âge de l’appareil!), et l’utilisation du Galaxy A5 (5.2 pouces) est passée de 2.4% à 3.59% depuis l’année dernière.

En France, c’est l’iPhone 7 qui arrive en tête de liste des smartphones les plus utilisés, suivi par l’iPhone 6 et 6S. On remarque ainsi que les 5 premiers téléphones de la liste ont des écrans inférieurs à 5.5 pouces et totalisent 27.67% du marché. Les téléphones compacts ont donc encore leur public, même si dans la pratique, il s’agit d’un marché de niche.

Les phablettes représentent toutefois l’avenir, comme les chiffres du IDC Quarterly Mobile Phone Tracker le laissent comprendre : les écrans de 5.5 pouces et plus représenteront 51% des ventes d’ici 2021.

Heureusement pour ceux qui apprécient les écrans de plus petite taille, certains fabricants devraient continuer à proposer des modèles plus compacts – notamment du côté de chez Sony et Samsung. Mais pour combien de temps encore?