La Corée du Sud et la France sont en tête des pays qui émettent le plus de réactions négatives sur Facebook.

Quintly, société spécialisée dans l’analyse des réseaux sociaux, a analysé plus de 44 millions de posts Facebook pendant les quatre premiers mois de cette année. La société allemande a ensuite comptabilisé les réactions des internautes à ces nombreux posts pour établir un classement des pays pour les six réactions que Facebook propose : à savoir le « J’aime », « J’adore », « Haha », « Wouah », « Triste », et « Grrr ».

Résultats des courses : les Français arrivent deuxièmes au classement, derrière la Corée du Sud. Alors que les Français ont la réputation d’être râleurs et grincheux, l’étude vient conforter ce cliché. Les champions en titre restent cependant les Sud-Coréens : chaque publication Facebook reçoit en moyenne 60 « Grrr ». Pour la France, chaque publication rapporte 37 « Grrr » en moyenne.

Le classement par pays

Le cabinet d’analyse estime que ces chiffres sont directement liés à l’actualité, les internautes réagissant plus négativement si le pays est en proie à des évènements négatifs, ce qui est par exemple le cas de la Corée du Sud, qui a connu plusieurs catastrophes de grandes ampleurs.

« C’est à la fois simple et intéressant de voir qu’au fil du temps, les nouvelles réactions Facebook peuvent devenir une méthode d’évaluation de la sensibilité des sujets dans les sociétés », explique l’étude.

Les 6 réactions ont été lancées en 2016 par Facebook pour venir compléter l’unique bouton « J’aime ». Alors que les internautes ont tout d’abord boudé ces nouvelles réactions, on observe que celles-ci remportent un succès de plus en grand, au détriment du « J’aime », qui ne représente plus aujourd’hui que 61.2% des réactions, pour 76.5% il y a deux ans.