Les premiers touristes spatiaux pourraient bien décoller d’Italie dès 2020.

La compagnie de Richard Brenson a annoncé la signature d’un accord avec Altec et Sitael, deux compagnies aérospatiales italiennes. Virgin Galactic a pour but de se lancer dans le secteur des vols suborbitaux commerciaux. Si tout se passe bien, le premier port spatial commercial devra ouvrir ses portes dès 2020. Les premiers passagers pourraient effectuer un vol pour la modique somme de 200.000 dollars. Pour le moment, seule l’Agence spatiale fédérale russe Roscomos a déjà envoyé des « touristes » pour quelques jours dans l’espace, le prix du ticket était de 20 millions de dollars.

Richard Branson a déclaré lors de l’annonce de la collaboration : « Ce partenariat pourrait permettre à Virgin Galactic d’envoyer la première personne de l’histoire dans l’espace depuis le sol italien ». Concrètement, Virgin Galactic compte faire décoller un avion porteur WhiteKnightTwo auquel serait attaché un avion suborbital VSS Unity. Une fois celui-ci largué, ses moteurs s’allumeraient et permettraient à l’avion de grimper jusqu’à 100 km d’altitude. La durée du voyage dans l’espace peut varier de plusieurs minutes à une heure, avant que l’avion suborbital ne redescende sur Terre.

La base de lancement se situera dans le sud de l’Italie, près de la ville de Grottaglie. L’accord prévoit en outre la construction d’un avion spatial entièrement neuf qui restera sur le port spatial italien. Dans la course des voyages commerciaux dans l’espace, on citera Space X, qui a comme objectif d’envoyer des passagers sur la Lune.