Encore très populaire il y 3 ans, le smartphone “compact” ne séduit plus aucun acheteur. Trop souvent assimilé au low-cost, le smartphone “petit format” est victime de préjugés qui pourraient bien causer sa disparition du marché…

“Beaucoup d’acheteurs pensent encore que le prix d’un appareil est lié à sa taille” explique un vendeur de chez Media-Markt. Dans la pratique, il est toutefois très facile de venir contredire ce mythe.

Il y a 10 ans déjà, de nombreux consommateurs pensaient qu’un ordinateur portable équipé d’un écran de 15″ était forcément plus cher qu’un ordinateur équipé d’un écran de 10″. Dans la pratique toutefois, c’est bien la qualité des composants qui définit le prix d’un ordinateur. Un processeur i7 fera ainsi davantage grimper la facture qu’un processeur i3. La qualité de l’écran, sa résolution, la mémoire embarquée, ou la RAM sont autant de facteurs qui influencent également le prix. En réalité, il n’est donc pas rare de voir un ordinateur de 12″ être vendu parfois plusieurs centaines d’euros plus cher qu’un ordinateur équipé d’un écran de 15″.

Il en va de même pour les smartphones. “Psychologiquement, c’est très difficile de vendre un smartphone petit format au-delà de la barre des 500€, à caractéristiques égales avec un modèle plus grand.”

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on ne trouve aujourd’hui plus de smartphone compact vendu au-delà de la barre des 500€ en magasin. “S’ils doivent débourser 700€, les acheteurs estiment qu’ils doivent avoir au moins droit à un écran de 5,5″ ou plus!”

Les chiffres prouvent toutefois qu’il existe toujours une demande pour les smartphones petits formats. Mais les habitudes ont la dent dure et les consommateurs visiblement de grosses difficultés à sauter le pas.

“J’aimerais beaucoup trouver un remplaçant à mon iPhone SE mais je ne suis pas prête à payer plus de 400€ pour ça”, nous explique Lucile, une jeune femme de 26 ans qui a toujours eu beaucoup de mal avec les écrans extra-larges.

Son compagnon est passé à un modèle 6″ il y a deux ans, et il ne le regrette absolument pas. “C’est beaucoup plus pratique pour surfer et regarder des films.”

Premières victimes d’un mythe qui a laissé des traces indélébiles sur le marché, les modèles compacts semblent donc voués à disparaître progressivement du marché pour laisser leur place à des smartphones plus grands. Le fait qu’Apple ne commercialise pas d’iPhone SE 2 cette année tend d’ailleurs à prouver aujourd’hui les difficultés à vendre aux consommateurs un format qui ne séduit plus.