Véritable phénomène à son lancement, Pokémon Go continue à rallier de nombreux fans chaque jour au Parc Royal.

Tout avait commencé avec un poisson d’avril. En 2016, The Pokémon Company et Google Maps s’étaient associés pour la blague. Le poisson avait remporté un franc succès, ce qui attira l’attention de John Hank, PDG de Niantic, dont le jeu Ingress servira plus tard de base à la conception Pokémon Go.

Avec Ingress, Niantic, ancienne filiale de Google, posait les bases d’un genre nouveau, en mêlant réalité virtuelle et géolocalisation. Le jeu proposait aux joueurs d’explorer leur environnement et donc de profiter du plein air. Une idée totalement novatrice, qui se mariait parfaitement au concept de Pokémon Go.

Avec son concept innovant, Pokémon Go a séduit de nombreux joueurs dès son lancement, parvenant à dépasser les 90 millions de joueurs dès son lancement, en août 2016.

Rapidement, la fièvre pour Pokémon Go est toutefois retombée, les joueurs lâchant progressivement le jeu qu’ils venaient d’installer pour retourner à des activités plus conventionnelles. Pour autant, Pokémon Go est encore loin d’être mort. Les revenus journaliers du jeu sont estimés à 2 millions de dollars. Les joueurs se retrouvent en masse dans les parcs pour partir à la chasse en groupes, et les événements organisés par Niantic sont parvenus à attirer des centaines de passionnés. La communauté est également très présente sur les réseaux sociaux, des dizaines de groupes sont apparus pour chaque ville ou région et certains de ses groupes comptent plusieurs milliers de joueurs. Si le nombre de joueurs est moindre qu’au début du jeu, ceux-ci sont là pour rester.

Beaucoup de joueurs estiment néanmoins que Niantic ne fait pas assez d’efforts pour améliorer le jeu.

Pour Ilias : “Le jeu était devenu un peu ennuyant, c’était toujours la même chose, mais récemment ils ont quand même ajouté du contenu comme les arènes, les raids et les Pokémons légendaires.

Niantic ne se repose pourtant pas sur ces lauriers puisque les Pokémons de la troisième génération ont fait leur apparition en octobre 2017. Plus d’une vingtaine de mises à jour ont déjà été déployées depuis la sortie du jeu. C’est aussi en 2017 que Niantic développe les combats de raid, qui permettent à plusieurs joueurs de s’allier pour se mesurer à des Pokémon puissants ainsi que des légendaires. La météo est également prise en compte, et les Pokémon Shiny ont fait leur apparition. Si ces nouveautés ne changent pas le jeu en profondeur, ces ajouts sont les bienvenus pour faire patienter les utilisateurs.

C’est normal qu’il y ait moins de monde, au début tout le monde a voulu essayer et maintenant il reste que les gros fans” explique Romain, un autre passionné, qui passe ses après-midis au Parc Royal. Certains n’hésitent toutefois pas à prendre des pauses pour y revenir quelques mois plus tard. “J’ai arrêté le jeu pendant au moins six mois, là j’ai repris il y a deux semaines parce qu’il fait beau” explique Ilias.