87 seconds, l’agence belge de création de contenus vidéo explicatifs fondée en 2012 a bien poussé. Présente dans 5 pays à travers 6 bureaux, la startup annonce aujourd’hui son rachat par le leader des technologies e-multiculturelles Datawords.

Le principe de 87seconds est simple : proposer à ses clients de réaliser des courtes vidéos de plus ou moins 87 secondes pour expliquer le fonctionnement d’une appli, d’un site internet ou encore du business model d’une entreprise. Un format bien défini à grand renfort d’infographies et d’une histoire finement construite. La formule fonctionne et l’entreprise a vu son chiffre d’affaires doublé d’année en année.

Grâce à ce rachat, l’agence continuera sa besogne, “tout en répondant aux besoins de campagnes plus larges. Notre priorité est de développer ces campagnes autour de concepts vidéo créatifs“, explique Violaine Mouchet, directrice de 87seconds en France. Car oui, 87seconds continuera d’opérer sous sa propre marque, pas de changement à signaler aux rênes de l’entreprise non plus.

Datawords, la nouvelle maison-mère de 87seconds, est déjà présente partout autour du globe, avec des bureaux à Paris, Luxembourg, Hong Kong, Séoul, Tokyo, New York, Milan et Barcelone. L’entreprise met en place des campagnes internationales en associant technologie et culture. Parmi ses clients : Michelin, Audi, L’Oréal, SEB ou encore Montblanc.

87seconds la troisième entreprise qui rejoint le leader de la communication digitale, après Vanksen en janvier dernier et Digiprod en 2014, l’ingestion de l’entreprise belge s’inscrit dans la volonté de Datawords de créer des contenus vidéos à échelle internationale. La multinationale, qui affiche un nouveau chiffre d’affaires de plus de 65 millions d’euros, n’exclut donc pas de poursuivre sa politique d’extension “pour compléter son offre de production et de création de contenus digitaux et renforcer ou étendre sa présence en Amérique du Nord, en Europe et en Chine“.