La sécurité des téléphones est loin d’être une priorité chez les consommateurs belges : absence de mot de passe, fichiers confidentiels facilement accessibles, voilà ce qui ressort d’une enquête effectuée par Kaspersky Lab.

Notre téléphone est notre compagnon numérique à portée de main. Sa portée sur nos vies est de plus en plus large, avec un oeil sur nos comptes les plus personnels : nous sommes 63% à nous connecter en permanence au web depuis notre smartphone, 27% à utiliser les services bancaires, 48% à nous connecter aux réseaux sociaux et, enfin, 42,5% à utiliser nos boîtes mails depuis notre appareil connecté.

Malgré ce véritable petit trousseau de clés électronique qui tient dans la poche, trop rares sont ceux qui s’inquiètent véritablement de la sécurité qu’un appareil aussi précieux nécessite. La société spécialisée dans la cybersécurité Kaspersky Lab communique les résultats d’une enquête menée à travers 13 pays européens.

Des réflexes à acquérir

Seul un Belge sur deux protège son smartphone par un mot de passe. Insuffisant, selon Kaspersky, surtout lorsqu’on sait que, des mots de passe les plus piratés d’année en année, la médaille d’or est toujours décernée au célèbre “123456”. Ils ne sont plus que deux Belges sur cinq à effectuer un back-up, une sauvegarde complète des données utile en cas de perte ou de vol de votre téléphone. Dernier chiffre avancé par l’enquête : 10,5% des utilisateurs cryptent leurs fichiers et leurs dossiers pour empêcher tout accès non autorisé.

Kaspersky Lab, en temps que développeur de systèmes de protection pour les smartphones soutient la sécurité sur les téléphones. Le premier danger sur lequel l’entreprise met le doigt, c’est le risque d’un vol par un pickpocket. “L’absence de mots de passe leur facilite grandement la tâche“, prévient le General Manager de la firme russe, Harco Henting. “Pourtant, il ne suffit que de quelques étapes très simples pour protéger l’appareil et les données qui y sont stockées. L’utilisation d’un mot de passe et d’une solution de sécurité avec antivol permet de protéger toutes les données et tous les équipements de valeur contre la perte et le vol.

Si vous n’avez pas pris la précaution de sécuriser votre téléphone en amont, il y a toutefois des réflexes à avoir. Il est important de noter votre IMEI qui correspond à son numéro de série pour le transmettre à votre opérateur dès que vous avez pris connaissance du vol. Pour le trouver, il suffit de retirer votre batterie pour accéder à la petite fiche d’identité de votre téléphone. Pour un iPhone, il faudra se rendre dans les réglages. Et bien entendu, en cas de vol, n’oubliez pas de porter plainte auprès d’un poste de police local.