L16, la compagnie qui se cache derrière le L16, cet appareil photo sous Android équipé de 16 lentilles, dévoile son nouveau projet : un smartphone avec 9 capteurs photo.

Light aime faire dans les produits qui se démarquent, son OVNI de la photographie intégrant des objectifs grand angle, téléobjectif, standard, etc. avait la vocation de réaliser le cliché parfait en travaillant sur tous les plans d’une même photo.

L’innovante entreprise s’est confiée au Washington Post à propos de son nouveau bébé : une déclinaison de sa création originelle en un smartphone dès 2018. Le téléphone optimisé pour la photo intègrerait donc 9 modules photos articulés en cercle avec un capteur en son centre. 5 des objectifs adoptent une focale de 28 mm pour une ouverte à f/2, les 4 autres ouvrent à f/2.9 pour une focale de 56 mm. Ce multi-objectif sera capable de faire des photos de 64 mégapixels, contre “seulement” 52 pour le L16.

L’idée derrière ce curieux assemblage, c’est de constituer un appareil photo très performant, quelles que soient les conditions dans lequel est placé le smartphone, de réaliser des clichés en basse lumière et des effets de bokeh haute qualité grâce à la multiplicité des objectifs. Le tout, sans s’encombrer d’un immense capteur et d’un zoom optique. La technique est déjà employée sur la plupart des smartphones haut et moyen de gamme accueillant un double capteur. Huawei a même franchit ce pallier avec le premier smartphone à 3 objectifs. Le futur V40 de LG pourrait lancer le javelot un peu plus loin encore avec une combinaison de 5 capteurs, qui ne seront malheureusement pas tous sur la même face…

Le futur appareil conçut par Light – dont le nom n’a pas encore été précisé (L9 ?) – se profile à un prix très élevé pour un smartphone, le L16 ayant été commercialisé à 2000 euros au moment de sa sortie. Pour sa conception, Light fait appel à un partenaire vieux de 3 ans : Foxconn. Par ailleurs, il y a fort à parier que la fiche technique ne soit pas adaptée à une utilisation autre que pour les photos.