Huawei a fait breveter par l’Association mondiale pour la propriété intellectuelle (World Intellectual Property Organization) un appareil portable intégrant un casque Bluetooth. Les images accompagnant le brevet montrent une smartwatch (montre connectée), ce qui laisse penser qu’il s’agit du projet de la Watch 3 de la marque.

Une montre connectée équipée d’écouteurs aurait plusieurs avantages : tout d’abord, plus possible d’oublier ses écouteurs ! Ils seraient toujours disponibles pour passer un appel ou écouter de la musique. Mais comment combiner les deux dans un “wearable” (montres, bracelets et divers trackers d’activité connectés) ?

Découvert par le site LetsGoDigital, le brevet ne se concentre pas sur un seul modèle, mais souligne plutôt de multiples possibilités de stockage des écouteurs, avec notamment la possibilité de les faire glisser dans des compartiments cylindriques entre le bracelet et la face de la montre, des deux côtés de celle-ci. Cela pourrait fonctionner avec un bracelet élargi, car le dispositif serait assez volumineux. L’autre option proposée dans le brevet est d’intégrer les écouteurs sur le bracelet, dans un petit réceptacle situé à l’endroit habituel de la boucle d’une montre.

Les écouteurs pourraient également être rendus résistants à l’eau, selon le blog Engadget, qui note qu’un mécanisme à ressort pourrait être utilisé pour attacher les écouteurs.

Tout ceci pourrait indiquer quelles innovations Huawei réserve à sa Watch 3, même s’il demeure possible que cette solution ne soit jamais commercialisée.

Les autres caractéristiques, la date de lancement et le prix de la Watch 3 restent flous, même si certaines rumeurs suggèrent que son lancement pourrait avoir lieu en 2019 au Mobile World Congress, comme ce fut le cas pour la Watch 2 in 2017.

Il est cependant probable que la montre ne soit pas commercialisée dans l’avenir proche, puisque la dernière smartwatch de Huawei, la Watch 2, vient d’être lancée en mai. Accueillant au choix une carte nanoSIM ou eSIM, la montre peut se connecter aux réseaux 4G, donnant la possibilité à ses utilisateurs d’envoyer des textos et de recevoir des appels directement sur leur poignet.