Pour gagner sa croûte grâce à Gmail, Google analysait les mails de ses utilisateurs afin de déterminer leurs goûts, leurs préférences. Autant de données qui étaient ensuite revendues à des sociétés de marketing pour qu’elles conçoivent des publicités plus ciblées.

La pratique est révolue du côté du géant de la Silicon Valley, qui promettait il y a environ un an de garantir la confidentialité des utilisateurs de Gmail.

Pourtant, le Wall Street Journal dresse un rapport inquiétant : Google n’a pas tenu ses promesses et autorise de nombreuses applications de développeurs tiers à continuer d’analyser librement nos mails. Les utilisateurs qui ont le plus risque d’être touchés sont ceux qui souscrivent à des services tels que «des comparateurs de prix ou des planificateurs automatisés d’itinéraires de voyages ». Les bénéficiaires de ces services basés sur l’email ont concédé l’accès à leur boîte de réception.

Selon un représentant de Google, une appli tierce doit passer par un processus de contrôle assurant qu’elle réponde aux exigences en matière de vie privée pour que le géant californien accepte de la prendre sous son aile. Du côté du Wall Street Journal, on affirme que rien n’indique comment les développeurs externes font en sorte de remplir ces conditions et si Google assure la moindre surveillance.

Des employés lisent nos mails

Dans certains cas, les applis tierces analysent les boîtes mails électroniquement, mais le quotidien américain fait aussi mention d’employés amenés à lire les contenus des mails. Après l’affaire Cambridge Analytica qui a entaché Facebook, c’est au tour de Google d’être englué dans la tourmente. C’est justement ce scandale qui a conduit les États-Unis et l’Europe à durcir la politique de confidentialité des données personnelles et à redoubler la surveillance des développeurs web.

Les développeurs, eux, ne démentent pas. Mikael Berner, patron d’Edison Software, une société qui offre une appli mobile pour organiser ses e-mails a confirmé que ses employés avaient parcouru des centaines de mails dans le cadre du développement d’une nouvelle fonctionnalité. On parle d’une « pratique courante » chez un de ses confrères. Ces entreprises affirment mettre en place un régime strict pour la gestion des mails par leurs employés. Au banc des accusés, Google va devoir justifier ses démarches pour rassurer ses utilisateurs.

En attendant, si vous cherchez à savoir quelles applis ont potentiellement un regard sur vos courriels, dirigez-vous vers la page d’accueil de votre compte Google. Allez ensuite dans l’onglet Connexion et sécurité, puis vous pouvez accéder aux Applications ayant accès au compte. Il ne vous reste plus qu’à faire le tri sur votre smartphone si vous ne voulez plus de ces apps qui qui ont un œil sur votre boîte mail.