Bien avant l’arrivée de la reconnaissance faciale, des appareils photo à triple capteur ou même du premier smartphone, les téléphones ont connu une évolution ponctuée de révolutions. Retour sur 5 téléphones qui ont marqué l’histoire du téléphone portable.

Remontez aussi loin que possible dans vos souvenirs, quel est le premier téléphone que vous ayez eu en main ? Pour beaucoup d’entre nous, ce n’est ni un Samsung Galaxy S9, ni un iPhone X, mais bien un téléphone “brique”. Ce nom, il vient tout simplement de la forme qu’avaient les tout premiers téléphones, aussi grands, lourds et solides qu’une brique de construction. Pour remonter le fil de l’histoire du téléphone portable, retour 45 ans en arrière.

DynaTAC 8000, le premier téléphone portable de l’Histoire

25 centimètres de long, 783 grammes sur la balance et une autonomie de 60 minutes : voici le DynaTAC 8000 de Motorola. Son père, l’ingénieur Martin Cooper, réalise en avril 1973 une démonstration avec son prototype de plus d’1 kg devant un parterre de journalistes, il dépose le brevet de son invention quelques mois plus tard. Il faudra attendre 10 longues années de développement et 100 millions de dollars investis dans la recherche pour que le tout premier téléphone portable jamais conçu soit commercialisé en 1983 pour la modique somme de 3995 dollars.

Disponible en 3 coloris (gris crème, gris sombre et gris-blanc), le DynaTAC 8000 – pour Dynamic Total Area Control – peine à se trouver une place sur un marché qu’il vient de créer. Son prix exorbitant et ses 10 heures nécessaires à la recharge complète en font un outil réservé à une certaine élite sociale. Quoi qu’il en soit, le pionnier Motorola parvient ainsi à s’imposer comme un acteur incontournable de la téléphonie mobile.

L’avènement du StarTAC, le téléphone à clapet

Motorola-StarTAC-Featured-Image

Les années passent et les dimensions des téléphones se réduisent à vue d’oeil. Motorola domine le marché des téléphones, qui se présentent quasiment tous sous la forme d’une petite brique affublée d’une antenne. Mais en 1996, l’entreprise américaine a une idée pour son dernier téléphone : un téléphone à clapet. Le StarTAC entame une lignée de mobiles fermables sur eux-mêmes et réalise un record de ventes : 60 millions de téléphones écoulés.

Son écran miniature à led rouge reste populaire jusqu’au début des années 2000. Son principal successeur, le Razr V3 produit par Motorola en 2004 marque l’apogée des téléphones à clapet (130 millions d’exemplaires vendus), une forme de téléphone aujourd’hui pratiquement disparue, si ce n’est dans les téléphones à tout petit prix.

L’indestructible Nokia 3310

Nokia-3310-640x353

Près d’une décennie après la commercialisation du DynaTAC 8000, Nokia fait son arrivée sur le marché des mobiles. La multinationale finlandaise détrône le géant Motorola en 1998. Le plus emblématique de tous les téléphones voit le jour en 2000, le Nokia 3310, petit frère du 3210, est encore aujourd’hui considéré comme le plus solide de tous les téléphones. Les mèmes pullulent sur le net face à son incroyable résistance.

Pourquoi est-il capable d’encaisser des chutes de plusieurs dizaines de mètres ? Parce qu’il est conçu autrement. Le Nokia 3310, à l’instar de son grand frère 3210, intègre directement l’antenne dans sa coque. Si populaire, qu’il est l’un des symboles de sa mère patrie la Finlande. Le Nokia 3310 est vendu à 126 millions d’exemplaires, il n’est pourtant que le 12ème téléphone le plus vendu de tous les temps.

4. La photo débarque sur Sharp J-SH04

item34

Cette option aujourd’hui indispensable et indissociable du téléphone qu’est la photo remonte en 2000. Le premier mobile à intégrer un appareil photo est le J-SH04 développé par Sharp Corporation et commercialisé par J-Phone, deux entreprises du Japon, seul pays où le téléphone sera jamais disponible. La mode du selfie est pourtant encore loin mais Sharp conçoit le téléphone avec un petit miroir juste à côté du capteur, capable de prendre des photos de 110.000 pixels.

JSH04-Camera-Phone-and-Normal-Camera-Cameraplex

La révolution japonaise ne s’arrête pas là: le J-SH04 dispose également du premier écran 256 couleurs. Le SGH-V200 produit par Samsung en 2003 est souvent considéré à tort comme le premier téléphone avec appareil photo numérique, il est en revanche le premier commercialisé dans le monde entier et à disposer d’un objectif orientable.

Le Nokia 1100, le plus vendu des téléphones

Quelques années avant le rachat d’une partie de Nokia par Microsoft, la firme finlandaise vivait son âge d’or. Les succès s’enchaînent après le fameux 3310 et la marque signe en 2003 son meilleur coup : le Nokia 1100. Moins connu que “l’indestructible”, il s’écoule pourtant à deux fois plus d’exemplaires, soit 250 millions, faisant de lui le téléphone le plus vendu de tous les temps.

La suite de l’histoire, nous la connaissons. Apple s’empare de deux révolutions qui datent pourtant : le smartphone (l’IBM Simon est considéré comme le premier jamais conçu en 1993) et l’écran tactile. L’iPhone lance une vague de smartphones qui feront passer au rang d’obsolètes les téléphones “briques”. La concurrence se fait rude sur le marché du mobile, Samsung se fraie un chemin vers le sommet et renverse Nokia de son piédestal en 2012. Apple détient la première place depuis fin 2017, avec la sortie de ses derniers iPhone, l’objet qui est dans toutes les poches n’a pas fini de faire couler de l’encre.