Petite surprise à l’E3, Mooncrash est un spin-off inattendu pour le reboot de Prey, qui se paye le luxe d’être disponible au téléchargement dès à présent sur PC, PS4 et Xbox One.

prey mooncrash

Présenté lors de la keynote de Bethesda à l’E3, Prey Mooncrash était disponible au téléchargement le soir même sur PC, PS4 et Xbox One.

Extension standalone, ce spin-off ne nécessite pas de posséder le jeu d’origine pour y jouer, Bethesda espérant ainsi récupérer de nouveaux joueurs qui n’avaient pas eu l’occasion d’approcher le jeu d’origine au moment de sa sortie… Une particularité intéressante, d’autant plus que le titre est proposé à un prix plutôt compétitif puisqu’il ne faudra débourser que 19,99€ pour en faire l’acquisition.

mooncrash2

Au programme : un nouveau mode solo qui ose une approche différente puisqu’il est ici question d’un rogue-like. Pas d’aventure linéaire donc mais des “histoires” qui se complètent avec une mort permanente du joueur.

On notera d’ailleurs que dans Mooncrash, Arkane modifie presqu’intégralement la recette du jeu originel. L’aventure ne se déroule plus dans un vaisseau spatiale mais sur une base lunaire, le joueur n’incarne plus un seul personnage mais cinq personnages différents (1 au début, auquel viendront se joindre 4 rescapés), et chaque “mort” du joueur aura pour effet de le ramener en début de partie, avec un “reboot” complet de la station – comprenez par là que les ennemis changeront de place à chaque partie, pour mieux vous surprendre.

mooncrash3

Beaucoup plus proche d’un Survival que son ancêtre, Mooncrash est une expérience de jeu radicalement différente qui propose un réel challenge, le niveau de difficulté ayant été fortement rehaussé et les ennemis étant plus retords. On notera également une nouveauté majeure dans la complémentarité des personnages : progresser avec l’un forcera le joueur à progresser parallèlement avec les autres, chacun des personnages disposant de ses propres capacités, qui pourront être utilisées pour se débloquer d’une situation.

Pour s’en sortir, le joueur devra donc jongler avec les différents personnages. La mort de l’un d’eux n’altérera que partiellement la partie puisque le joueur pourra toujours contrôler l’un des quatre autres personnages. Une fois les cinq personnages décédés, il faudra en revanche intégralement recommencer la partie. Un concept amusant, mais également très prise de tête…

mooncrash4

Plus stratégique que son ancêtre, mais également beaucoup plus technique, Mooncrash nécessite une bonne dose de planification des différentes actions qui seront posées. C’est ce qui fait à la fois tout son charme et ce qui repoussera certains joueurs.

Par ailleurs, si les nouveaux environnements traversés sont intéressants, on regrette que visuellement, le titre ait pratiquement régressé depuis le premier volet. Graphiquement, Mooncrash est loin d’être une claque, et ses décors lunaires sont tout ce qu’il y a de plus banal. Pour le reste, tant au niveau du gameplay que de l’univers ou du bestiaire, il s’agit d’une copie quasi conforme de l’opus originel.

Les + :

– Un gameplay accrocheur
– Une nouvelle approche
– Les permadeath
– La difficulté rehaussée
– Un standalone

Les – :

– Un peu cher pour son contenu (19,99€)
– Graphiquement décevant
– Les décors lunaires, très pauvres

Conclusion

A défaut d’être incontournable, ce nouvel épisode standalone offre une approche différente de l’univers de Prey, avec un gameplay accrocheur, plus orienté vers le roguelike, et un système de permadeath qui forcera le joueur à faire preuve de vigilance et de planification. Pas sûr que tout le monde accroche, mais l’originalité devrait au moins séduire quelques joueurs. Dommage en revanche que le titre n’ait pas été plus soigné, visuellement, le poids des années commençant déjà à se faire sentir…

14/20