Le gouvernement français va forcer les avertisseurs communautaires à désactiver les alertes.

image

C’est ce que stipule un nouveau décret anticipant le futur projet de loi s’attaquant aux applications communautaires qui permettent d’indiquer la présence de contrôles comme Waze, Coyote, et bientôt Google Maps. La loi, nommée Harry Potter en référence à la cape d’invisibilité du sorcier, vise à masquer la localisation des forces de l’ordre et devrait entrer en application pour les départs des vacances d’été.

Concrètement, « Les automobilistes pourront toujours signaler la présence des forces de l’ordre sur leur avertisseur, mais l’information ne sera pas répercutée aux autres automobilistes », explique le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, au Parisien.

Cette mesure prend place dans une vaste compagne de sécurité routière. Les policiers et gendarmes pourront obliger les applications communautaires à rendre inopérants les avertisseurs dans une zone de contrôle.

Ces nouvelles mesures seront d’application uniquement pour les contrôles anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue. Les radars et contrôles de vitesse ne sont donc à priori pas concernés par la loi Harry Potter.