Une unité de la police canine du Connecticut a réussi à entraîner ses chiens pour lutter contre la cybercriminalité et les terroristes.

Droits Photo : Connecticut State Police
Crédit photo : Connecticut State Police

Alors que la police et le FBI usent en général d’outils tels que « Localiser mon téléphone », les labradors de l’unité canine K9 ont développé une compétence qui permet aux autorités de combattre plus efficacement les cybercriminels, terroristes et autres personnes mal intentionnées.

Les chiens sont capables de renifler des cartes microSD, des clés USB et des disques durs. Pour cela, Jack Hubball, un chimiste du laboratoire de sciences judiciaires du Connecticut, a commandé des clés USB, des cartes SD et des disques durs chez plusieurs fabricants. Il s’est ensuite rendu compte que tous ces produits avaient un composant chimique en commun : l’oxyde de triphénylphosphine. Il lui a ensuite suffi d’isoler le composé pour que l’entraînement des chiens puisse commencer.

Le programme « Electronics Sniffing Dogs », ou ESD, a été gardé secret pendant plusieurs années, et a déjà permis d’arrêter beaucoup de criminels. En 2015, un labrador du programme ESD a retrouvé une clé USB contenant de la pédopornographie dans la maison d’un ancien porte-parole de la chaîne Subway, Jared Fogle. Le procureur avait rappelé que la découverte était vitale pour la condamnation.

Il y a actuellement au moins 17 unités de chiens capables de détecter des composants électroniques, ils sont utilisés par le FBI ou les départements de police de l’Alaska, du Massachusetts, du Missouri et de la Virginie.

Crédit photo : Sarah Tew/CNET
Crédit photo : Sarah Tew/CNET