Porsche tentera prochainement de se faire une place sur le marché des voitures électriques. Son premier modèle du genre, la Porsche Mission E, possède désormais un nom : Taycan.

Porsche Taycan
Depuis 2015, alors que Volkswagen était dans la tourmente du DieselGate et que la colère grondait autour de la pollution engendrée par les puissants moteurs des voitures de sport, Porsche annonce sa venue sur le marché des voitures électriques avec le modèle 100% électrique Porsche Mission E.

La marque allemande a de grandes ambitions : s’imposer comme le concurrent direct du roi incontestable de la voiture électrique, Tesla. La marque dévoile progressivement une berline, puis un prix : le même que celui de la Tesla Model S, soit environ 75.000 dollars. Mais Porsche souhaite avant tout maintenir son ADN dans cette automobile en offrant un plaisir de conduite fidèle à la marque.

Jeune cheval vigoureux

La phase de commercialisation de ce modèle électrique prévue pour 2019 approchant, la Mission E devient Taycan. Ce nom, la mythique marque allemande à l’écusson pourvu d’un cheval ne l’a pas choisi au hasard, puisqu’il signifie “jeune cheval vigoureux”. Sous le capot, ce n’est pas un vif équidé, mais bien 600 chevaux qui sont développés par le moteur. De quoi pousser la berline estimée à plus de 2 tonnes de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, pour une autonomie moyenne de 500 km.

Avec ce modèle, Porsche mise sur un nouveau cheval, l’électrique. La marque prévoit l’investissement de 6 milliards d’euros d’ici 2022, dont 500 millions seront attribués au développement des variantes de la Taycan.