A Détroit, une automobiliste a vu son smartphone subitement prendre feu alors qu’elle conduisait, propageant l’incendie dans tout son véhicule.

Samsung-car-fire

Selon la chaine américaine WXYZ, qui appartient à ABC, la conductrice roulait avec deux smartphones de la marque coréenne à bord: un Galaxy S4 et un Galaxy S8, tous deux placés dans un porte-gobelet. Elle a expliqué avoir aperçu une étincelle en provenance de l’un des deux appareils avant qu’il ne prenne rapidement feu. Les flammes se sont ensuite propagées, forçant la femme à s’arrêter sur l’accotement afin de sortir du véhicule (une Nissan Maxima).

“Tout est allé tellement vite… Ça s’est enflammé, les gens me disaient de m’éloigner de ma voiture. Qu’est-ce qui serait arrivé si j’avais été coincée sur l’autoroute, dans le trafic, et que je n’avais pas pu m’échapper?” a déclaré la victime qui s’en est heureusement sortie physiquement indemne. Son avocat a néanmoins déclaré qu’elle souffrait de séquelles psychologiques et qu’elle a de la difficulté à dormir depuis l’incident qui s’est produit le 21 mai dernier.

Samsung a immédiatement envoyé ses experts pour examiner la voiture et les débris des smartphones afin de déterminer si l’un de ses appareils est bien responsable du départ de feu. Dans un communiqué, la firme coréenne a rappelé son engagement à surveiller de près la qualité et la sécurité de ses téléphones, et promet de mener une enquête approfondie pour déterminer les causes de l’incendie, tout en appelant à la prudence tant que toutes les preuves n’ont pas été examinées.

De son côté, la victime de cet incident n’a actuellement pas encore entamé de procédure judiciaire.

En attendant les résultats de l’enquête, cette affaire nous rappelle forcément le cas du Galaxy Note 7 en 2016, dont la batterie avait tendance à prendre feu, ce qui avait provoqué son retrait de la commercialisation.