Uber vient de déposer un brevet tout-à-fait unique : une intelligence artificielle capable de détecter si vous avez trop bu et éventuellement de vous refuser ses services.

Uber

Les informaticiens d’Uber ont mis au point une technologie d’apprentissage automatique en mesure de détecter si vous vous trouvez dans un état inhabituel avant un trajet. Le brevet ne mentionne pas explicitement l’ivresse, mais c’est pourtant bien ce genre d’état qui pourrait vous mettre dans leur viseur.

Fait inquiétant : pour déterminer si vous n’êtes pas “dans un état normal“, Uber analysera quantité de données personnelles. Uber serait donc en mesure de calculer la précision de vos doigts sur l’écran tactile en se basant sur le nombre de fois où vous effacez des caractères, sur votre orthographe, le temps passé à entrer une adresse ou encore l’angle par lequel vous tenez le téléphone dans vos mains et les gestes éventuellement brusques que vous effectueriez.

Toutes ces données, l’application Uber les enregistrerait pour déterminer si la probabilité d’ébriété est “très élevée“, vous refusant alors leurs services ou vous envoyant vers un chauffeur expérimenté, habitué à ce genre de situations; si le risque est faible, Uber vous renverrait vers un chauffeur lambda. Quel que soit le cas, le chauffeur serait averti par une notification sur son téléphone.

Enfin, le lieu de départ et d’arrivée de votre trajet pourraient être modifiés à votre avantage, afin de rendre votre trajet moins compliqué en privilégiant des endroits bien éclairés et facilement accessibles.