Test – Runner 3 : le coureur fou

Par posté le 11 juin 2018

Suite directe de Bit. Trip Runner, Runner 3 tente de remettre au goût du jour un style de jeu qu’on pensait définitivement enterré.

runner 3

Véritable phénomène au moment de sa sortie, Bit. Trip Runner était parvenu à séduire le public avec son univers décalé et son gameplay simpliste. Huit ans plus tard, ses concepteurs tentent de remettre la recette au goût du jour avec Runner 3 sur PC, Xbox One, PS4 et Switch.

Titre atypique, Runner 3 reprend pourtant une recette on ne peut plus classique puisqu’il s’agit d’un running-game dans la veine des Temple Run, à ceci près que la progression se fait ici de façon horizontale, de gauche à droite, et que le jeu est découpé en niveaux. Pas d’Endless Runner donc.

Là où le jeu se démarque des autres “runners”, c’est au niveau de son univers coloré, barré et atypique. Les concepteurs de Runner 3 se sont lâchés, et cela se ressent dès les premières minutes de jeu. Dans la peau de Commander Video ou de sa compagne Commandgirl Video, il devra parcourir des niveaux semés d’embuches, en n’oubliant pas d’éviter précipices, plates-formes, cours d’eau, scies et autres pièges mortels en sautant au bon moment. Un concept simplissime qui se révèle toutefois très vite des plus coriaces!

runner3b

Car en dépit de son gameplay qui paraît au premier abord simpliste, se cache un jeu à la difficulté particulièrement élevée. Nombreux seront ceux qui devront retenter plusieurs fois le premier niveau, c’est dire!

Pour progresser, le joueur devra s’accrocher, et bien maîtriser les différents éléments de gameplay. Car si le joueur ne doit pas contrôler la direction de son avatar, qui court de façon automatisée sur le “tracé” du niveau, il doit en revanche contrôler ses mouvements, des sauts aux glissades, en passant par les coups de pied, les doubles-sauts et les plongeons. Bien plus complexe qu’un Temple Run, Runner 3 exige une bonne dose de dextérité, et de self-control.

Pour varier les plaisirs, les développeurs ont ajouté quelques séquences aux commandes de différents véhicules, qu’il faudra cette fois diriger au pad.

Les niveaux étant bien longs et souvent dépourvus de checkpoint, il n’est pas rare de devoir s’y prendre à plusieurs reprises pour finir un tracé.

RUNNER3C

La bonne nouvelle, c’est qu’en dépit de sa difficulté, le jeu reste très accrocheur. Son univers graphique très particulier, avec ses univers remplis de bonbons et de friandises, accroche immédiatement le regard, et les commentaires moqueurs du présentateur montrent que les développeurs ne se sont pas du tout pris au sérieux.

Autre atout du jeu : son côté pléthorique, avec, outre de nombreux niveaux à parcourir, la possibilité de débloquer quantité de bonus, parmi lesquels des séquences de plates-formes inédites dans lesquelles le joueur pourra cette fois bien contrôler la direction du personnage.

Riche en contenu, savoureux, difficile, et suffisamment varié pour nous tenir scotché au pad durant des heures, Runner 3 est probablement le meilleur représentant de son genre à l’heure actuelle. A condition de ne pas être totalement repoussé par sa direction artistique pour le moins particulière, inutile de tourner autour du pot : il s’agit d’un titre incontournable pour tous les amateurs du genre.

Les + :

- Une difficulté élevée
- Un contenu riche
- Un gameplay bien exploité
- Plein de contenus à débloquer!

Les – :

- La direction artistique, très particulière
- Une lisibilité parfois limite
- Un style de jeu vu et revu

Conclusion

A défaut de réinventer la roue, Runner 3 s’impose comme un excellent running-game, dans la veine de Temple Run, qui parvient à séduire les joueurs avec sa difficulté élevée, son contenu riche et son gameplay parfaitement exploité. Beaucoup plus complexe que Temple Run, Runner 3 fait le pari de commandes complexes et de séquences de jeu variées. Vendu quelques euros seulement, le titre mérite donc le détour, à condition d’accrocher au genre, et de préférence sur une console nomade comme la Switch. Attention toutefois, la direction artistique du jeu risque de ne pas plaire à tous les joueurs…



14/20


Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>