Uber lancera cet été son service de partage de vélos en Europe

Par posté le 8 juin 2018

Ayant récemment racheté Jump Bikes, Uber proposera d’ici la fin de l’été son service de vélos en libre-service dans la capitale allemande.

Jump Uber

En avril dernier, Uber rachetait Jump Bikes, une startup spécialisée dans les vélos électriques en libre-service. Ces bicyclettes rouges se bloquent et se débloquent à l’aide d’une application dédiée sur smartphone et peuvent être laissés n’importe où en ville. Nantis d’un GPS, il peuvent ainsi être facilement localisables. Ceux-ci n’étaient jusqu’ici disponibles qu’à San Francisco, Santa Cruz, Sacramento et Washington.

Dara Khosrowshahi, CEO d’Uber, a annoncé ce mardi lors d’une conférence la toute première incursion de ces vélos sur le marché européen d’ici la fin de l’été 2018. C’est la ville de Berlin qui en bénéficiera la première, avant un déploiement dans d’autres villes allemandes. “L’équipe travaille dur pour déployer JUMP à Berlin d’ici la fin de l’été et nous prévoyons également de le lancer dans d’autres villes d’Europe dans les mois à venir” a déclaré le patron, nous relaie Reuters. “Nous sommes particulièrement enthousiastes sur les vélos, car ils sont un mode de transport pratique et respectueux de l’environnement, même dans les villes denses où l’espace est réduit et où les routes peuvent être congestionnées”.

Ce moyen de transport s’inscrit effectivement dans une alternative écoresponsable, Uber ayant fait savoir qu’il prévoyait de lancer un service “Uber Green” entièrement électrique à Berlin d’ici la fin de l’année, après le déploiement à Munich. Uber se dit ainsi “prêt à aider à relever certains des plus grands défis auxquels sont confrontées les villes allemandes: lutter contre la pollution de l’air, réduire la congestion et améliorer l’accès à des solutions de transport plus propres”.

Uber en perte de vitesse en Europe

Une manière comme une autre de tenter de redorer un peu son blason suite à une série de scandales dont le piratage massif des données de millions d’utilisateurs, plusieurs accusations de harcèlement sexuel, ou encore son procès l’opposant à l’Autorité des transports londoniens qui veut le retrait de sa licence sur son territoire.

En ce qui concerne ses vélos Jump, il faudra voir si Uber arrivera à percer comme il l’avait fait avec les voitures. En effet, plusieurs services du genre existent déjà en Allemagne, comme l’américain LimeBike et les chinois Mobike et Ofo.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone. Cinéphile acharné et authentique gamer.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>