Test – OnRush : l’arcade à la maison

Par posté le 7 juin 2018

Fruit de l’imagination d’anciens développeurs d’Evolution Studios, OnRush est un jeu de course arcade dans la plus pure tradition des Burnout et autres Flatout-likes, avec toutefois une originalité de taille, l’accent étant ici mis sur la coopération.

onrush

Développé par des vétérans de l’industrie, qui avaient notamment œuvré sur les excellents MotorStorm, OnRush est un jeu de course arcade délicieusement old-school qui joue pourtant la carte de la modernité en misant principalement sur son mode multijoueur.

Se jouant des standards du genre, OnRush définit ses propres règles de jeu. Car ici, inutile de finir premier. Tout l’intérêt du jeu repose sur les affrontements entre deux équipes de joueurs à travers différents modes de jeu qui impliqueront la plupart du temps une quête de points ou des éliminations. Pour remporter la partie, il faudra donc user et abuser du turbo, qui se recharge à chaque vol plané et à chaque terrassement d’adversaire, mais aussi passer à travers des portes, éliminer ses opposants et prier très fort pour qu’aucun véhicule ne vous tombe dessus après un tremplin…

ONRUSH™ Open Beta_20180516175905

Très simple d’accès – il y a en tout et pour tout quatre touches différentes à mémoriser -, le jeu de Codemasters est également très fun au premier contact, mais montre malheureusement vite ses limites.

Car si les premières parties montrent un vrai potentiel, avec des séquences de jeu délicieusement funs, on fait très vite le tour du propriétaire, et le jeu ne parvient jamais vraiment à se renouveler. Alors certes, envoyer valdinguer ses adversaires dans les décors – ainsi que les “pions”, dont la principale mission consiste à servir de générateurs de rush – est fun, mais on aurait tout de même aimé plus d’enjeu. Dans la pratique, on en vient très vite à regretter qu’il n’y ait finalement pas de vraie “course” dans OnRush.

Le jeu de Codemasters ne manque pourtant pas de bonnes idées : des “caisses” à récupérer au cours des parties pour personnaliser ses véhicules, figures et son apparence, aux différentes classes de véhicules qui disposent toutes de leurs propres atouts, en passant par les formidables crashs de véhicules, absolument superbes à observer, au “rush”, pratiquement en permanence activé, qui permet de débloquer le mode OnRush après un certain temps.

onrush3

On apprécie également la diversité des décors, leur level-design intelligent – et semé d’embuches, mais également de tremplins -, et leur beauté. Fidèle à l’ADN du studio, OnRush aurait pu être un véritable hit. Son concept trop réducteur l’a toutefois transformé en un jeu sympathique l’espace de quelques heures, entre potes. Inutile donc de vous y intéresser si vous êtes du genre à apprécier la progression en solitaire. Son mode solo est aussi passionnant qu’un épisode de l’inspecteur Derrick.

Du côté de son mode multijoueur, on prend forcément plus son pied en jouant avec des amis. L’ennui, c’est que dans la pratique, il y a tellement de véhicules qui s’affichent à l’écran qu’il devient vite très difficile de s’y retrouver. Mettre en place une stratégie devient donc terriblement complexe. Le concept n’en reste pas moins fendart, à défaut d’être correctement exploité. D’autant plus que les développeurs ont mis le paquet au niveau des modes de jeu, avec quelques modes de jeu particulièrement originaux. On pense au mode Countdown, qui forcera les joueurs à passer à travers des portes pour ajouter des secondes au chrono de leur équipe. Les premiers à passer à travers la porte rapporteront le plus de temps, mais sa taille restera volontairement très étroite pour les premiers passages, et celle-ci ne s’élargira que progressivement. Le studio revisite également le mode survie avec des séquences de jeu au cours desquelles les joueurs devront éliminer l’équipe adverse à travers un tracé. A chaque crash, le joueur prendra le contrôle d’un autre véhicule. Après 3 crashs, il sera définitivement out. Enfin, on citera l’excellent mode Lockdown qui propose ni plus ni moins qu’un capture the zone, façon jeu de course.

onrush4

En dépit de ses quelques bonnes idées, de sa réalisation maîtrisée et de son excellente bande sonore, OnRush ne parvient donc pas tout à fait à séduire, la faute à un concept qui ne fonctionne pas vraiment et à un mode solo relégué au second plan. Dommage, car le jeu avait un sacré potentiel. A petit prix, il aurait sans doute fait beaucoup plus d’effet…

Les + :

- Une excellente bande sonore
- Amusant à plusieurs
- Une conduite fun et dynamique
- De jolis graphismes
- L’excellent level-design

Les – :

- Le concept montre vite ses limites
- Un mode solo sans intérêt
- Trop vite répétitif

Conclusion

Malgré quelques très bonnes idées, un mode multijoueur fun et une belle réalisation, OnRush ne parvient pas vraiment à convaincre, la faute à un concept qui montre très vite ses limites et qui ne fonctionne qu’à moitié. Fun durant quelques heures, le jeu se montre vite très répétitif et souffre de l’absence d’un vrai mode solo. Dommage, car l’idée d’affronter des dizaines d’adversaires à grands renforts de takedown dans des décors aussi vastes avait de quoi nous faire rêver.



12/20


Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>