Une batterie de 175 ans intrigue les scientifiques

Par posté le 5 juin 2018

Une cloche fabriquée en 1840 fonctionne toujours, sans que la composition exacte de sa batterie soit connue.

oxfordelectricbellbattery

La Clarendon Dry Pile, ou Oxford Electric Bell, est une cloche qui fut commandée en 1840 par un professeur de physique d’Oxford. Celle-ci se trouve toujours dans le laboratoire de physique et a sonné plus de 10 milliards de fois depuis son installation. La batterie qui l’alimente n’a jamais été changée et sa composition exacte demeure un mystère.

L’objet insolite consiste en deux piles sèches connectées en série, avec à leurs extrémités inférieures, deux cloches. Une boule de métal est suspendue entre les deux cloches et est attirée par celles-ci, transférant une charge électrique en passant d’une cloche à l’autre.

La cloche est emprisonnée derrière une bulle en verre, et ne peut être retirée sous peine d’être détruite. La batterie, qui est l’une des premières à être fabriquée par l’homme, fonctionne, entre autres, grâce à des disques d’argents, de zinc et de soufre.

Le Guinness Book of World Records l’a déclaré « batterie la plus durable du monde » pour son « tintinnabulement incessant ». Il faudra encore attendre longtemps avant que les scientifiques puissent l’ouvrir et découvrir la composition exacte de celle-ci.

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>