La plateforme dépositaire de codes sources vient d’être rachetée par le géant américain. Le deal devrait être conclu d’ici la fin de l’année.

Octocat

Cela faisait neuf mois que GitHub cherchait un nouveau PDG, l’affaire est désormais réglée. Nat Friedman, gérant de l’équipe de concepteurs qui travaillent sur les outils de développement au sein de Microsoft, va reprendre le poste. Malgré le rachat de GitHub par la firme de Redmond, la plateforme restera bien indépendante. Pour rappel, GitHub est un site où les développeurs peuvent partager les codes sources de leurs applications, de manière à ce que la recherche profite à tout le monde.

Microsoft, sous l’impulsion de son actuel PDG Satya Nadella, s’ouvre donc de plus en plus vers l’open source, en contradiction totale avec la vision de l’ancien PDG Steve Ballmer. Le rachat a fatalement provoqué l’inquiétude des plus petits développeurs présents sur GitHub, ces derniers craignant de se voir imposer des contraintes par Microsoft. Mais le géniteur de Windows s’est voulu rassurant et espère surtout proposer ses services et sa solution de cloud à un public large en intégrant GitHub dans son écosystème. C’est également un moyen pour lui d’avoir plus facilement accès à des milliers d’outils de développement.

Point intéressant, GitLab, un gros concurrent de GitHub, a noté une multiplication par dix des projets déposés sur son site au cours du weekend, en réaction au rachat de Microsoft. Il sera donc intéressant de voir de quel manière GitHub va être géré par le géant de l’informatique. Si ce dernier se montre trop intrusif et force les développeurs à utiliser des services Microsoft qui ne leur plaisent pas, GitHub pourrait bien perdre de sa superbe. Malgré tout, GitHub reste actuellement la plateforme de référence pour les projets open source et les plus grosses entreprises du web comme Facebook y contribuent également.