À l’occasion de la sortie de LEGO : Les Indestructibles, nous avons pu nous entretenir avec Nick Ricks, le producteur exécutif du jeu chez Traveller’s Tales.

maxresdefault

Geeko – Rien que sur l’année 2017, trois jeux vidéo LEGO sont sortis. Vous avez travaillé sur chacun d’eux et, aujourd’hui, sur le nouveau Les Indestructibles. D’après vous, qu’est-ce qui fait le succès des jeux de la franchise:

Nick Ricks – Je pense qu’il y a deux choses qui expliquent l’engouement pour ces jeux. D’une part, il y a le côté nostalgique. Beaucoup de gens ont joué avec les briques LEGO durant leur enfance et ils en gardent un bon souvenir, donc forcément les jeux vidéo leur parlent d’une certaine manière. D’autre part, les jeux vidéo LEGO sont très caractéristiques grâce à l’ambiance qui est développée et, surtout, leur humour. Quand on développe un nouveau jeu, on tente toujours de transmettre cet aspect divertissant et amusant.

Geeko – Super-héros Marvel, Star Wars ou encore Jurassic World, comment choisissez vous les franchises à adapter sous la forme de jeux?

Nick Ricks – Au-delà des relations qu’entretient LEGO avec les grosses sociétés de productions (LucasFilm, Warner Bros, Disney, Pixar), il est important de développer des univers actuels et pertinents qui vont trouver un certain public. On privilégie les films avec des mondes riches et extraordinaires, par exemple Harry Potter ou les superhéros Marvel. C’est d’ailleurs le cas avec LEGO : Les Indestructibles puisque le second film va bientôt sortir au cinéma. C’était une grande opportunité de travailler sur le projet étant donné la richesse et la qualité des films.

Geeko – Le jeu mélange l’histoire du premier et second film Les Indestructibles. Comment avez-vous fait pour transposer les histoires des deux films dans un seul jeu ?

Nick Ricks – On a réfléchi, sur base des scénarios des deux films, sur ce qui pourrait être le plus intéressant à adapter en terme de jeu. Par exemple, dans le premier Les Indestructibles, il y a un moment où deux des superhéros sont sur les toits d’un immeuble pour pourchasser un criminel. Dans le film, c’est très court alors que pour nous, chez Traveller’s Tales, cela permettait de construire un niveau très intéressant. C’est ainsi que le jeu comporte un niveau assez long et complexe sur les toits d’immeubles. C’est ça qui était très intéressant dans notre travail, trouver les moments qui pourraient être cools à voir dans un jeu vidéo et pas forcément dans le film.

Geeko – Quel a été votre plus grand défi avec ce jeu ?

Nick Ricks – Ce qui est particulier avec Les Indestructibles, c’est la notion de famille. On la perçoit beaucoup dans les films. Les personnages sont des superhéros à part entière, mais ils sont plus forts quand ils travaillent ensemble. C’est sur ça qu’on a dû beaucoup travailler parce qu’il fallait créer une personnalité à chacun des personnages, en termes de pouvoirs et de compétences dans le jeu, mais nous avons aussi beaucoup travaillé pour que les joueurs soient obligés de jongler avec chacun des personnages pour traverser un niveau. C’était vraiment un aspect très chouette sur lequel travailler et qui nous a demandé beaucoup de temps.

Geeko – L’identité du jeu repose sur cette notion de famille ?

Nick Ricks – Oui, c’est vraiment cela qu’on a voulu mettre en place, pour respecter le message des films aussi. On retrouve forcément les caractéristiques des jeux vidéo LEGO, comme casser des objets et récolter des pièces, mais avec une identité propre. Au-delà des pouvoirs de chacun, c’est en travaillant avec chacun des membres de la famille des Indestructibles que le joueur pourra passer un niveau. Et puis, l’union fait la force, surtout dans le cadre familial et c’est ce qu’on a voulu intégré dans le jeu.

Geeko – Est-ce que vous prenez en compte les critiques qui ont pu être faites sur les précédents titres de la franchise LEGO quand vous travaillez sur un nouveau ?

Nick Ricks – Oui, absolument. C’est vraiment très important pour nous d’avoir des retours de la communauté. Quand on travaille dans un milieu créatif, comme c’est notre cas, il est primordial d’écouter les commentaires des joueurs. Cela nous permet de nous améliorer et avec les critiques de nos joueurs, on sait vers quoi on doit se diriger, mais elles sont souvent très positives.

Geeko – Les Indestructibles 1 et 2 sont des films d’animation tous publics, avec LEGO : Les Indestructibles, est-ce que vous visez le même genre de cible ?

Nick Ricks – Quand on développe un jeu LEGO, on essaye de faire des jeux vidéo qui s’adressent avant tout à un jeune public, mais également à toute la famille. Ça demande forcément beaucoup de travail, parce qu’il faut gérer les niveaux de difficulté en conséquence. On a pu remarquer que les jeunes joueurs préféraient se focaliser sur l’histoire et moins sur les quêtes annexes, comme récolter des pièces ou casser les décors. Donc, si un joueur emprunte ce chemin, la difficulté des niveaux n’est pas trop élevée pour permettre une bonne expérience. Il pourra profiter de l’ambiance de l’univers des Indestructibles, avec les références et blagues du film. Les joueurs qui préfèrent faire les niveaux à fond, pourront trouver leur bonheur aussi, en démolissant les décors et en récupérant toutes les pièces et objets de collections. Cela demande plus de temps et de réflexion parfois. Chaque joueur peut y trouver son compte et c’est important pour nous.

LEGO : Les Indestructibles sortira le 27 juin sur PS4, Xbox One, PC et Switch, le même jour que la sortie du film Les Indestructibles 2.