Tesla partage le code source de ses véhicules

Par posté le 27 mai 2018

Le constructeur américain, qui officie sous licence publique générale GNU, se devait de se montrer plus transparent.

Crédit photo : AFP.

Crédit photo : AFP.

Quand il a fondé Tesla, Elon Musk a exprimé le souhait d’en faire une marque open source de manière à ce que chacun puisse bénéficier de la technologie de ses voitures pour faire avancer la transition vers le tout électrique. Problème, la marque était jusque là restée plutôt secrète sur les technologies qu’elle utilisait pour l’électronique embarquée dans ses voitures.

Une discrétion que n’aura pas manquée l’association Software Freedom Conservancy, qui milite pour le partage du savoir logiciel sous licence libre. Depuis 2013, l’organisation à but non lucratif enjoint en effet Tesla à se montrer plus transparente pour la communauté pour honorer sa part du contrat, étant donné que le constructeur utilise des licences GNU pour ses technologies. Tesla a donc dévoilé sur GitHub une partie du code source de ses véhicules, notamment pour des technologies comme la conduite semi-autonome Autopilot et le système d’infodivertissement conçu autour d’une puce Nvidia Tegra.

Influence de la communauté

Concrètement, l’accès à ces lignes de code est totalement inutile pour le quidam. C’est plutôt pour les férus de code et de développement logiciel que la nouvelle est bonne, puisque ce code source va permettre à la communauté de se pencher dessus et de trouver d’éventuels bugs et failles de sécurité. Il ne faut pas oublier que c’est souvent de cette manière que des attaques potentielles de la part de hackers peuvent être évitées.

C’est aussi avec un esprit de collaboration que Tesla peut espérer accélérer l’adoption de ses technologies avant-gardistes par d’autres constructeurs, dans le but de démocratiser le véhicule électrique. Plus de voitures électriques veut dire plus d’infrastructures comme des bornes de recharge. Plus de bornes veut dire moins de peur des automobilistes de se retrouver à plat sur le bord de la route. Et comme Tesla a une solide image de constructeur de voitures électriques, plus de clients pourront se tourner vers la marque.

Articles similaires

Un commentaire

  1. nks_

    30 mai 2018 at 18 h 55 min

    A noter que nombre des brevets qu’ils ont déposés sont “libres” de droits…
    Question d’inciter à l’innovation sans l’éternelle gue-guerre des royalties (et d’éviter qu’un constructeur penché vers le patent-trolling ne le fasse).

    Apple, Samsung et compagnie devrait peut-être s’inspirer du concept pour favoriser l’innovation au lieu de jouer aux enfants dans leur bac à sable ;)

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>