Après avoir soutenu sa plate-forme durant des années, Samsung s’apprêterait à effectuer le grand saut et rejoindre la plate-forme Wear OS de Google.

gears afp

Habitué à jouer cavalier seul sur le segment des wearables, Samsung pourrait pourtant abandonner sa plate-forme Tizen pour Wear OS, le système d’exploitation de Google pour wearables, qui est devenu pratiquement un standard face à WatchOS, l’OS d’Apple.

Un retournement de veste anticipé par de nombreux médias spécialisés, qui estiment que le groupe coréen devrait de nouveau employer l’OS de Google pour ses futures montres, en se basant en partie sur des références à une nouvelle montre Galaxy Gear.

Il faut dire que si les montres de Samsung se vendent relativement bien, l’entretien de la plate-forme Tizen est coûteux pour le groupe coréen, et le développement d’un parc applicatif nécessite également de très gros efforts. Des efforts qui pourraient aujourd’hui être placés ailleurs… Car Wear OS, à défaut de permettre des options de customisation d’interface évoluées, a le mérite d’offrir aux constructeurs une plate-forme facilement intégrable et surtout offrant accès à un large parc applicatif.

Adopter Wear OS permettrait ainsi à Samsung de se faciliter grandement la vie, de réduire drastiquement sa facture et surtout d’offrir une meilleure compatibilité à ses montres avec les téléphones d’autres marques.

Pour le blogueur Evan Blass en tout cas, cela ne fait plus aucun doute, la Gear S4 tournera sous Wear OS.

Si l’information venait à se vérifier, cela pourrait s’avérer être une mauvaise nouvelle pour les propriétaires des Gear S2 et 3, qui se verraient abandonnés à leur triste sort par Samsung, et subirait à l’image des propriétaires de smartphones Windows un abandon progressif du parc applicatif…