Les smartphones pour seniors, un marché en plein boom en Belgique

Par posté le 23 mai 2018

En plein boom, le marché des téléphones pour seniors enregistre une croissance fulgurante depuis plusieurs années sur le vieux continent.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Vous en avez certainement aperçu un au détour d’un rayon chez MediaMarkt ou à la FNAC. Depuis quelques années maintenant, les “smartphones pour seniors” sont parvenus à se faire une place aux côtés des iPhone et autres Galaxy S.

S’il s’agit encore d’un marché de niche en Belgique – on dénombre plusieurs “dizaines de milliers d’unités vendues en 2017″ -, il s’agit aussi d’un marché à très gros potentiel. En Belgique, on dénombre en effet plus de 2 millions de seniors – comprenez par là les + de 65 ans -, ce qui représente tout de même près de 18% de la population du pays. Et, fait intéressant, la majorité d’entre eux ne sont pas encore équipés d’un smartphone… Selon les chiffres du SPF Economie, seulement 32% d’entre eux posséderaient un smartphone.

A l’inverse, le “GSM” traditionnel reste un produit très courtisé par les plus de 65 ans. Outre son prix, c’est surtout sa facilité d’accès qui le rend attractif.

Une “coupure digitale” à 65 ans

Econome, le senior n’investit pas facilement dans un produit dont il ne comprend pas l’usage ni l’intérêt. Tout le challenge pour les fabricants de smartphones consiste donc à “marketer” le smartphone pour le rendre intéressant à ses yeux. Il ne s’agit pas ici de présenter un appareil avec un processeur surpuissant ni d’introduire des fonctionnalités “révolutionnaires”, mais de se reposer sur l’aspect social et pratique du téléphone portable.

Car les avantages pour les seniors sont nombreux. On pense aux applications bancaires, qui remplacent progressivement les guichets, et deviennent incontournables, mais aussi aux applications de messagerie instantanée qui permettent de rester en contact avec les petits enfants, aux applications des grands groupes de presse ou encore à ces logiciels qui s’adressent spécifiquement aux seniors et permettent par exemple de commander une navette ou des repas qui lui seront livrés directement à son domicile.

Utiliser un smartphone représente toutefois un défi majeur pour les seniors. 25% d’entre eux reconnaissent d’ailleurs avoir “peur” d’utiliser un appareil équipé d’un écran tactile. “Pour certains seniors, introduire un numéro de téléphone dans l’annuaire est compliqué” explique Veronique Adriaens, Country Manager pour la marque Emporia. “A l’inverse, les seniors sont capables de mémoriser beaucoup de numéros.”
Face à un smartphone, le niveau de stress des seniors a tendance à grimper en flèche. “Nous avons filmé des seniors, un mobile entre les mains, le niveau de stress qu’ils atteignent lorsqu’ils prennent pour la première fois un smartphone en main est juste hallucinant. C’est pourquoi il faut y aller très, très doucement” explique Veronique Adriaens.

Selon elle, la “coupure numérique” s’effectue aux alentours de 65 ans en Belgique.

Des solutions pensées pour les seniors

Pour convaincre ces personnes de passer à un écran tactile, il était essentiel de repenser entièrement l’usage du smartphone. La société autrichienne Emporia, basée à Linz, en a fait son coeur d’activité. Elle emploie aujourd’hui plus de 140 personnes qui étudient le comportement des seniors et créent des produits qui leur sont spécifiquement destinés.

“Le senior n’est pas comme nous” explique Veronique Adriaens. “Le senior a envie de comprendre la technologie qui est derrière avant de se lancer, nous, nous essayons et échouons, puis nous tentons une autre approche.” Pour cette raison, Emporia conçoit ses smartphones de sorte à ce que les seniors n’aient aucune difficulté à en comprendre l’usage. Chaque icône est accompagnée d’une description manuscrite, et le senior est “pris par la main” à travers chaque étape lorsqu’il utilise son smartphone, du “slide to unlock” à l’ajout d’un contact dans le carnet d’adresses en passant par l’envoi d’un mail. Pour faciliter la tâche des nouveaux utilisateurs, le fabricant offre un guide d’utilisation qui explique comment faire une photo, où l’utilisateur la retrouvera une fois qu’elle a été capturée, comment la supprimer, qu’est-ce qu’un selfie, comment changer la caméra du smartphone, etc. etc. Un guide ultra-pratique, qui fait un peu office de cours accéléré.

L’écran d’accueil du mobile offre également un accès simplifié à de nombreuses fonctionnalités du mobile puisque seulement 12 icônes apparaissent sur l’écran du mobile – celles des applications les plus utilisées. Plusieurs tutoriels digitaux sont également au programme pour entrainer le senior à utiliser son smartphone.

Dominé par le suédois Doro et l’autrichien Emporia, le marché des smartphones seniors enregistre une importante progression partout en Europe. En Autriche, le groupe Emporia a par exemple déjà écoulé plus d’un million d’appareils pour seniors. “C’est un business qui reste très européen” explique Veronique Adriaens. Aux Etats-Unis, l’informatique est plus ancré dans les habitudes du grand public et les seniors utilisent des iPhone ou d’autres smartphones grand public. En Europe, les adultes ont adopté très tard les nouvelles technologies, avec pour effet cette “rupture numérique” et ce besoin de passer par des appareils proposant des interfaces simplifiées.

Un smartphone qui peut sauver des vies

Et puis, bien sûr, il y a la question du bien-être. La plupart des smartphones pour seniors sont équipés d’un bouton d’urgence qui permet d’appeler automatiquement les 5 numéros prioritaires enregistrés sur l’appareil – un SMS est envoyé automatiquement, puis un appel et passé et finalement les coordonnées de localisation sont partagées aux proches. Les seniors qui considéreraient le bouton de SOS trop stigmatisant peuvent choisir de le masquer avec une coque alternative, fournie avec le smartphone.

Pour Emporia comme pour Doro, il s’agit de rendre sexy un appareil qui par nature ne l’est pas. Le design du nouveau S2 d’Emporia rappelle celui de n’importe quel smartphone haut de gamme, avec son joli cerclage métallique et sa fine coque en plastique. “On a évolué de gros appareils avec des grosses touches à des appareils très fins et stylés.”

Difficile de ne pas être séduit par l’argumentaire des deux grandes maisons européennes. Car si beaucoup résumeront les smartphones pour seniors à des appareils équipé d’un bouton d’urgence et d’une interface simplifiée, il s’agit en réalité d’un outil qui permet à de nombreuses personnes souvent très solitaires de rester en contact avec leurs proches et avec la société. Car outre pouvoir communiquer avec son petit fils via WhatsApp, un smartphone est aussi un formidable outil pour garder une partie de son autonomie, pouvoir gérer son compte bancaire via une application, se déplacer sans l’aide de personne en commandant un taxi, ou faire ses courses en ligne et se les faire livrer sur le pas de sa porte.

A lire également :

- Smartphones pour seniors : les 2 meilleurs modèles actuellement disponibles

Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>