Pour éviter le spam, les malwares ou les piratages de comptes, il convient d’adopter les bons réflexes sur Internet.

web

On l’oublie souvent, mais l’Internet est un lieu dangereux pour les surfeurs peu expérimentés. Pour éviter que son compte Facebook ou sa boite mail soit piratée, que son smartphone ou son ordinateur soit infecté par un malware, ou que sa boite mail soit saturée de spam, il convient d’adopter les bons réflexes, et d’éviter de refaire ces bêtes erreurs, ancrées dans nos habitudes…

N’acceptez pas toutes les conditions d’installation des logiciels gratuits

Devenus incontournables sur PC, les logiciels gratuits qui permettent de consulter des fichiers inutilisables avec les logiciels préinstallés sur votre ordinateur sont souvent installés avec une suite d’autres logiciels parfaitement inutiles et qui peuvent même parfois réserver de mauvaises surprises. Lors de l’installation, il est donc important de prendre soin de cliquer sur la box adéquate pour éviter l’installation d’un malware ou d’un autre logiciel sur sa machine. Certains sites qui proposent un référencement de ces logiciels vont même plus loin en forçant l’utilisateur à télécharger un pack de logiciels. Songez donc à vérifier, avant de télécharger, le contenu qui vous est proposé.

Ne pas accepter l’usage inadéquat de votre appareil

Que ce soit sur PC ou sur smartphone, lorsque vous installez un nouveau logiciel, il est important de ne pas cliquer frénétiquement sur “oui” lorsqu’il vous est demandé de valider les autorisations d’accès du logiciel, sans quoi celui-ci pourra accéder à des données sensibles et les utiliser avec votre accord. S’il est logique qu’une application photo vous demande d’accéder à la fonction appareil photo de votre smartphone, ou que Tinder vous demande d’accéder à votre compte Facebook, le fait qu’une application météo vous demande d’accéder à votre galerie d’images doit logiquement vous mettre la puce à l’oreille…

S’inscrire sur un site / dans une appli avec son compte Facebook

Si elle permet de gagner beaucoup de temps dans l’inscription sur un site ou un service, l’identification via Facebook soulève de nombreuses questions. Car l’utilisateur l’oublie souvent, mais il donne accès à la société à son compte personnel, et souvent l’autorisation de prélever des données ou de publier à sa place. C’est précisément cette faille que des pirates utilisent pour prendre le contrôle de certains comptes, ou accéder à des données personnelles. Plus important encore, lorsque Facebook est en panne, ou modifie ses conditions d’utilisation, les services liés cessent de fonctionner. Les personnes s’étant inscrites à Tinder via Facebook sont donc susceptibles d’être privées d’un accès au service lorsque Facebook est hors-service, comme cela a été le cas plusieurs fois récemment. Il en va de même pour l’inscription avec Google.

Accepter un inconnu parmi ses amis

Nombreux sont ceux qui acceptent encore qu’un inconnu les ajoute sur Facebook, malgré les dangers que cela peut représenter. Car cliquer sur accepter, ce n’est pas seulement ouvrir la porte de sa vie privée, c’est aussi donner de précieux indices aux pirates sur votre vie pour accéder à vos autres comptes. Date de naissance, parents, nom de l’animal de compagnie peuvent facilement être récupérés sur le réseau social. En sus, rien n’empêche un inconnu de récupérer votre identité pour créer un faux profil, inviter vos proches à les accepter comme ami en prétextant que vous avez créé un nouveau profil, et tenter ensuite une arnaque…

Cliquer sur des liens provenant d’expéditeurs inconnus

Que ce soit sur Facebook ou dans votre boite mail, vérifiez toujours l’identité de l’expéditeur avant de cliquer sur un lien. Ne cliquez sur si vous le connaissez ou avez l’assurance qu’il s’agit d’une institution fiable. Pour éviter les fakes, vérifiez l’adresse mail. Un compte finissant par @miicrosoft.com ou @microsoft.gh devrait logiquement vous mettre la puce à l’oreille. Même topo sur Facebook : si un inconnu vous ajoute et vous demande de cliquer sur un lien pour voir une vidéo d’un autre ami dans une situation embarrassante, évitez de cliquer, sous risque d’être victime d’un joli piratage. Avec un peu d’habitude, vous apprendrez vite à repérer le spam, et éviterez ainsi de tomber dans le panneau.