Elle envoie 65.000 SMS à son rencard Tinder et finit en prison

Par posté le 15 mai 2018

Après un rendez-vous infructueux, une jeune femme a harcelé son rendez-vous en lui envoyant pas moins de 65.000 SMS.

Jacqueline Ades

Accusée de harcèlement, une femme originaire de Phoenix en Arizona a, selon le rapport de la police, envoyé environ 65.000 messages à l’homme au cours des 17 mois qui ont suivi leur première (et unique) rencontre. Un “record” de 500 messages aurait même été atteint au cours d’une seule et même journée.

Après s’être rencontrés sur Internet, l’homme et la femme se sont donnés rendez-vous. Le rendez-vous ne se serait toutefois pas bien passé. Du moins du point de vue de Monsieur qui avait préféré ne pas y donner suite. Mais trop tard, Madame était déjà devenue “accro” et elle a immédiatement commencé à envoyer des messages de manière frénétique à celui-ci qu’elle décrit comme étant son “âme sœur”.

La jeune femme s’est même mise à le traquer jusque chez lui et à lui envoyer des menaces du type “N’essaye pas de me quitter. Je te tuerai. Je ne veux pas devenir une meurtrière”, ont dévoilé les médias américains, dont CNN. Parmi les milliers de messages reçus par l’homme, certains étaient très dérangeants, la femme décrivant par exemple que non seulement elle le tuerait mais qu’elle “porterait les parties de son corps et se baignerait dans son sang”.

L’assaillante avait même fait irruption dans sa maison et pris un bain dans sa salle de bain. L’homme avait alors appelé la police qui avait découvert qu’elle transportait avec elle un grand couteau de boucher, posé sur le siège avant de sa voiture. Après avoir fait défaut à une première comparution, elle a été arrêtée alors qu’elle se rendait sur le lieu de travail de l’homme, prétendant être son épouse.

L’audience préliminaire de Jacqueline Claire Ades, âgée de 31 ans, est prévue dans le courant de la semaine. Il a été découvert entre-temps qu’elle avait déménagé de Floride jusqu’en Arizona après avoir rencontré l’homme. Lors d’une interview réalisée en détention, elle a dit qu’elle n’avait jamais eu l’intention de lui faire du mal, et qu’elle l’aimait toujours.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone. Cinéphile acharné et authentique gamer.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>