5 conseils pour devenir invisible sur Internet

Par posté le 12 mai 2018

À l’heure où les scandales de fuites de données personnelles sont dans toutes les pensées, on vous présente quelques méthodes simples qui vous permettront de passer pour un parfait inconnu en ligne sans avoir besoin d’un diplôme d’informatique. Voici comment empêcher des services ou des individus d’accéder à votre géolocalisation et à vos données personnelles.

D.R.

D.R.

Changer de système d’exploitation : Tails et Qubes

La base, c’est le système d’exploitation (OS), et il faudra faire une croix sur les OS les plus populaires si vous voulez améliorer votre sécurité sur Internet. Tails-pour The Amnesic Incognito Live System-, est une distribution Linux qui offre une solution extrêmement simple : l’OS se charge à partir d’une clé USB sur laquelle vous aurez monté l’image ISO de Tails. Il faut ensuite démarrer l’ordinateur à partir de la clé USB et le tour est joué. Tails fonctionne avec tous les ordinateurs et est fourni avec une suite de logiciels libres pour gérer tout type de fichier. Le réseau Tor est utilisé pour se connecter à l’Internet. Le système n’enregistre rien sur votre ordinateur, l’OS se charge à chaque démarrage et ne nécessite aucune installation.

Qubes est une variante à Tailes, l’OS est basé sur une distribution Linux et augmente encore le niveau de sécurité, mais il nécessite une installation complète sur votre disque dur, contrairement à Tails. Qubes profite d’une interface moins austère et plus jolie que Tails et convient à une utilisation à long terme.

Le principe du système est simple : tous les logiciels sont cloisonnés et ne peuvent avoir aucun échange avec les différents programmes ouverts. Si un programme venait à planter, il n’aura aucune incidence sur le reste du système. Le résonnement est le même dans le cas où un logiciel serait infecté, seul ce dernier sera touché. Si votre navigateur se faisait pirater, le hackeur n’aurait pas accès aux données présentes sur votre ordinateur. Edward Snowden avait d’ailleurs vanté les mérites de Qubes en 2016.

Faire appel à un service VPN

Les VPN, ou Virtual Private Network, sont des systèmes qui permettent d’envoyer et de recevoir des données en passant par une connexion cryptée, basée dans un autre pays. Pour utiliser un VPN, il faut installer le programme qui s’occupera d’établir la connexion cryptée entre votre ordinateur (ou votre smartphone) et le serveur dans le pays que vous choisirez. Un VPN permet donc de conserver l’anonymat de ses utilisateurs, voici un guide qui vous propose trois choix sérieux.

Utiliser les HotSpots pour éviter la localisation

Votre réseau Wi-Fi domestique n’est pas protégé contre l’anonymat. N’importe quel pirate saura identifier votre box/modem si vous n’avez pas de service VPN pour masquer votre adresse IP. Si, pour une action précise, vous souhaitez rester dans l’anonymat le plus complet, profitez des HotSpots Wi-Fi disponibles un peu partout dans les lieux publics. Impossible de vous retrouver dans ces cas-là, on voit d’ailleurs souvent les hackers et autres professionnels de la sécurité informatique envoyer des mails ultra-confidentiels en se servant des Wi-Fi publics ou des cybercafés.

Se créer une fausse identité virtuelle

Pour tout ce qui touche aux loisirs, Internet vous permet de vous inventer plusieurs vies, libre à vous de créer des pseudonymes que vous utiliserez dès qu’il faut s’inscrire sur un site. Rien ne vous empêche d’utiliser une identité virtuelle créée de toute pièce, inutile de donner vos nom et prénom, date de naissance, adresse et photo !

Dans le même ordre d’idée, n’utilisez pas votre adresse mail courante, cela vous prendra deux minutes pour vous créer une nouvelle adresse, profitez-en pour créer une adresse au nom de votre fausse identité virtuelle…

Éviter l’ouverture de comptes via Facebook

Avant toute chose, on rappellera que le simple fait d’être sur Facebook représente déjà un non-sens pour l’utilisateur attentif à ses données personnelles.

Ensuite, si elle est effectivement pratique, l’authentification par Facebook représente la manière la plus simple d’envoyer ses données personnelles aux quatre coins de la toile. Dès que vous acceptez l’inscription à un service en ligne via Facebook, l’entreprise aura directement accès aux informations que vous avez partagées sur le réseau. Les nouvelles conditions d’utilisations « post-Cambridge Analytica » limitent un peu l’ampleur des dégâts, mais mieux vaut tout de même prendre un peu plus de temps et s’inscrire autrement (avec votre nouvelle adresse mail par exemple).

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Cuber-don

    12 mai 2018 at 10 h 37 min

    “Le résonnement est le même dans le cas où un logiciel serait infecté…”: chez vous, c’est l’orthographe qui est infectée…

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>