Développé par un petit studio indépendant, Trailblazers est un jeu de course futuriste atypique qui joue la carte de la coopération pour se démarquer.

trailblazers

Sorti de nulle part, Trailblazers est un nouveau rival pour Reddout et le sympathique RMX, qui se démarque des autres jeux de course futuriste par son design cartoonesque et son concept qui lorgne allègrement du côté de Splatoon.

Car s’il est toujours question de conduire des bolides capables d’atteindre plusieurs centaines de km/h, Trailblazers se base principalement sur la coopération. Dans le jeu de Rising Star, le joueur affronte en équipe un crew adverse. Chaque membre de l’équipe peut repeindre la piste de la couleur de son équipe. En passant sur cette peinture, le joueur peut bénéficier d’un joli boost de vitesse, et accumuler les performances. Il bénéficie à l’inverse d’un malus lorsqu’il passe sur la couleur déposée par l’équipe adverse.

trailblazers3

Amusant, le concept montre toutefois vite ses limites puisqu’à huit joueurs, l’action a tendance à devenir vite très confuse. Le niveau de difficulté est d’ailleurs plutôt élevé pour un jeu du genre.

Plus technique qu’il n’y paraît, Trailblazers est un titre relativement fun, mais dont le concept reste très limité. Car si asperger une carte complète de peinture pour remporter la partie dans un Splatoon prend son sens, réaliser la même chose dans un jeu de course pour bénéficier d’accélérations est un concept qui semble tout de suite plus étrange et qui ne fonctionne qu’à moitié. Très vite, on regrette de ne pas pouvoir exploiter à son plein potentiel le jeu, et on se dit que tout compte fait, Trailblazers aurait pu être meilleur sans intégrer cette idée. Car tous les ingrédients d’un bon jeu de course futuriste sont là : les sensations de vitesse sont bonnes, les décors sont beaux et variés, les tracés sont intelligemment pensés et visuellement le jeu se défend plutôt bien.

Tout au plus regrettera-t-on un mode solo mou du genoux, qui fait davantage office de didacticiel que de mode carrière, et une scénarisation dont on se serait bien passée, avec des dialogues creux et des animations d’un autre âge.

trailblazers4

Bourré de bonnes idées, Trailblazers est donc victime de sa propre originalité et d’un concept qui ne décolle jamais. Regrettable, quand on sait que les bases du jeu sont bonnes et qu’on prend même un certain plaisir à parcourir les défis. L’un dans l’autre, le titre tirera toute sa richesse de son multijoueur – toutefois, difficile d’imaginer Trailblazers connaître un énorme succès et construire une gigantesque communauté.

Pour un jeu à 30€, Trailblazers se défend donc plutôt bien, mais son concept très particulier risque malheureusement de lui jouer de mauvais tours – les amoureux de jeux de course futuristes préférant le style d’un RMX ou d’un Reddout, les autres jetant un coup d’œil étonné à ce titre atypique…

Les + :

– De jolis graphismes
– Un prix doux (30€)
– Des décors variés
– De bonnes sensations de vitesse
– Un concept original…

Les – :

– … mais qui ne fonctionne qu’à moitié
– Un solo pas très excitant
– La scénarisation, inutile
– Un gameplay vite redondant

Conclusion

En dépit de son prix et de sa plastique généreuse, Trailblazers ne parvient pas tout à fait à séduire, la faute à un gameplay sans doute trop original, qui ne fonctionne qu’à moitié. Trop répétitif, le jeu souffre également d’un mode solo peu excitant et d’une mise en scène d’un autre âge. Dommage, d’autant plus que les sensations de vitesse étaient plutôt bonnes, le concept original et les décors variés. Entre deux parties de RMX, les amoureux de jeux de course futuristes pourraient toutefois y trouver un certain réconfort – à condition d’y jouer entre potes.

12/20