Facebook réfléchit à un modèle sans aucune publicité

Par posté le 9 mai 2018

Suite à l’affaire Cambridge Analytica, Facebook réfléchit à de nouvelles alternatives en matière de modèle économique. Une version payante sans publicité est ainsi envisagée.

Crédit photo: AFP

Crédit photo: AFP

Selon Bloomberg, Facebook a lancé une étude de marché afin de définir si ses utilisateurs seraient prêts à mettre la main à la poche pour obtenir un service totalement dénué de publicité. L’objectif de cette enquête est davantage de définir si des personnes non-inscrites sur le réseau social (notamment par peur de voir leurs données exploitées) seraient prêtes à souscrire à une forme d’abonnement sans publicité dans lequel leurs données ne seraient pas redistribuées.

Facebook avait bien sûr déjà pensé à un tel service par le passé, mais l’affaire Cambridge Analytica, qui a révélé que les données de 87 millions d’utilisateurs ont été exploitées par un cabinet d’analyse (notamment au service de la campagne présidentielle de Donald Trump), a relancé les réflexions.

Facebook réunit pas moins de 2,2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde et continue d’être un service gratuit car il est entièrement financé par la publicité. Son chiffre d’affaires montait à 41 milliards de dollars en 2017, dont 40 issus de la publicité ciblée.

Mais le scandale Cambridge Analytica a changé la donne et Facebook a déjà apporté quelques modifications à son service, notamment au niveau de l’algorithme, et a également ajouté la possibilité de supprimer son historique. Son modèle économique pourrait lui aussi être revu.

Mark Zuckerberg a assuré le mois dernier devant le Sénat qu’il y aurait toujours une version gratuite de Facebook. Quelques jours avant, la directrice des opérations de l’entreprise, Sheryl Sandberg, déclarait quant à elle dans un entretien donné à NBC News que l’entreprise pensait à “beaucoup d’autres formes de monétisation, y compris les abonnements”, et qu’elle continuerait à “toujours tout considérer”.

Une chose est sûre: Facebook a été secoué par toute cette affaire et envisage depuis de nouvelles pistes pour regagner la confiance de ses utilisateurs tout en attirant les personnes défiantes qui ne sont pas inscrites (ou qui se sont retirées) au réseau.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone. Cinéphile acharné et authentique gamer.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>