Formidable fiasco, l’acquisition de la startup française Withings par Nokia aura conduit l’entreprise finlandaise à perdre plusieurs dizaines de millions d’euros dans l’opération.

withings

Racheté pour 170 millions d’euros en 2016 par Nokia, Withings était considéré comme l’un des fleurons de l’industrie française dans le domaine médical. Très active dans le monde des objets connectés avec ses thermomètres, balances et montres, la startup avait été totalement avalée par le groupe finlandais, qui voulait faire de la santé l’un des piliers de sa stratégie future.

Deux ans plus tard, Nokia revend sa filiale au créateur de la marque, pour une bouchée de pain, se débarrassant d’une activité que l’entreprise finlandaise n’était jamais vraiment parvenue à intégrer dans son business malgré le rebranding de tous ses produits. Il faut dire que le secteur de la santé connectée se porte mal. Plusieurs géants du secteur ont déjà fait les frais d’une stratégie jusqu’auboutiste et bien que Withings conserve une certaine aura, un retour en grâce n’est pas encore gagné.

Le rachat de la division santé de Nokia par Eric Carreel, le cofondateur de l’entreprise, devrait logiquement mener l’entreprise à faire revivre la marque “Withings.”

Plusieurs autres repreneurs s’étaient toutefois manifestés auprès de Nokia, dont Samsung et Google.