Trump n’est pas très à cheval sur la sécurité de son téléphone personnel

Par posté le 1 mai 2018

Deux membres du Congrès américain ont envoyé une lettre aux dirigeants de la sécurité de la Maison Blanche pour questionner l’usage de Donald Trump de son téléphone personnel.

Crédit photo : AFP.

Crédit photo : AFP.

Il n’aura échappé à personne que l’application favorite du président des Etats-Unis est Twitter. C’est le moyen de communication préféré de Donald Trump, que ce soit pour attaquer vigoureusement ses opposants ou pour se féliciter des avancées de son gouvernement. Sauf qu’avec le téléphone sécurisé qui lui a été fourni lors de son investiture, le président US ne peut passer ni coup de fil vers l’extérieur, ni, à son grand dam, envoyer des tweets incendiaires.

Donald Trump utilise donc un téléphone personnel (un iPhone) où il n’y aurait qu’une seule application d’installée, celle frappée de l’oiseau bleu. Sauf que ce téléphone n’est pas crypté et qu’il représente potentiellement une menace énorme pour la sécurité du pays. Il suffirait que le président laisse échapper une information compromettante lors d’un appel pour semer la panique. Deux membres du Congrès ont pris l’initiative d’envoyer une lettre à la direction de la sécurité de la Maison Blanche pour expliquer que cette situation n’était tout simplement pas tenable. Ils mentionnent notamment le fait que “la sécurité nationale ne devrait pas dépendre du fait que le Président peut cliquer sur un lien frauduleux sur Twitter ou dans sa messagerie”.

Les politiciens se demandent également à quelle fréquence le téléphone du président est mis à jour et s’il utilise une ligne sécurisée pour passer ses appels. La lettre intervient alors que CNN a récemment révélé que Donald Trump utilise de plus en plus son téléphone personnel pour passer des appels à l’extérieur de la Maison Blanche, notamment pour appeler des conseillers, ce qui laisse suggérer qu’il ne parle pas que de la pluie et du beau temps avec ses interlocuteurs. Vu le poids des Etats-Unis dans le monde, on espère juste que son président saura faire preuve de discernement et ne perdra pas le contrôle d’informations ultra sensibles.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>