17 ans après la sortie du second (et dernier) volet, Square-Enix nous livre enfin une suite, ou plutôt un spin-off à l’excellent Fear Effect 2 : Retro Helix.

Fear Effect Sedna_20180306022739

Série oubliée par Square-Enix, Fear Effect fait aujourd’hui un retour en force à travers un spin-off développé par un petit studio français, bien décidé à redonner vie à une franchise qui était parvenu à se créer un joli fan-club. S’ils n’ont pas été d’énormes succès commerciaux, les deux premiers Fear Effect ont acquis au fil des années une réputation de “classiques”. Mélange ambitieux, Fear Effect lorgnait du côté du jeu d’action avec un gameplay qui s’inspirait ouvertement de celui des Resident Evil.

Jeu à tout petit budget, Fear Effect Sedna n’est pas ce qu’on pourrait appeler une suite à Fear Effect 2 mais davantage un spin-off qui pourrait faire office de mise en bouche avant la sortie d’un nouveau volet…

fear effect sedna

S’inspirant ouvertement de classiques de la science-fiction comme Ghost in the Shell ou Blade Runner, Fear Effect Sedna joue brillamment son rôle de divertissement avec un scénario qui plongera progressivement dans le bain le joueur. Dès la première mission, il fera ainsi connaissance avec Hana, l’héroïne du jeu, et sa jolie partenaire Rain. Particularité du scénario : Hana et Rain forment un couple lesbien. Partenaires de coeur, mais également d’aventure, elles se lanceront malgré elles dans une mission périlleuse à Paris, pour retrouver un précieux objet…

Sans être fantastique, le scénario de Sedna a le mérite d’être clair et joliment mis en scène à travers une longue série de vidéos. Attachants, les deux personnages centraux forment un duo de choc, parfaitement supporté par les rôles secondaires de la série. On appréciera d’ailleurs l’excellent travail réalisé au niveau de la direction artistique, qui n’a rien à envier à celle des deux premiers volets.

fear effect sedna 2

Pour les fans de la série, on notera d’ailleurs que le script d’Inferno, le troisième volet de la franchise, annulé en son temps, a été utilisé pour spin-off, et que celui-ci se révèle à la hauteur de nos attentes. L’intrigue emmènera le joueur aux quatre coins de la planète, jusqu’au territoire inuit. Comme les précédents volets de la série, Sedna mêle réalisme au niveau des dialogues et sensationnalisme au niveau de l’action, avec l’apparition d’étranges créatures et des faits paranormaux. On aime ou on déteste, ce qui est certain, c’est que Sedna reste extrêmement fidèle au matériau d’origine.

Au niveau du gameplay en revanche, Sedna ne séduira pas forcément tous les joueurs. Car ici, la caméra passe en vue supérieure. Le jeu adopte un style plus conventionnel, proche des shooters indés. S’il n’en reste pas moins très riche avec son système de couvertures, son système d’ordres qui permet de diriger tous les membres de l’équipe en ralentissant le temps, et ses puzzles intelligents, Sedna perd en efficacité et en fun. Difficile en effet de se décrocher de cette impression de jouer à un shooter indé à tout petit budget…

fear effect sedna 4

Avec son gameplay ultra-rigide, ses séquences d’action pas nerveuses pour deux sous et ses énigmes parfois trop complexes (heureusement, il reste ces bonnes vieilles soluces!), Fear Effect Sedna est loin d’être un hit, mais il n’en reste pas moins un très bon divertissement.

Certaines idées ont toutefois été brillamment exploitées. On apprécie ainsi le côté stratégique donné aux affrontements, avec un système d’ordres efficace, les gadgets et armes de l’équipe, et la possibilité de passer d’un personnage à l’autre de la simple pression d’un bouton. Malheureusement, l’IA des alliées (et des ennemis) est tout simplement abominable. Les séquences d’infiltration n’ont pratiquement aucun intérêt tant il est facile d’éviter le regard des ennemis, et les séquences de gunfights manquent cruellement de piquant. Les sensations sont ainsi proches de zéro. Ajoutez à cela des environnements qui manquent de profondeur, des décors beaucoup trop sobres, des combats de boss pénibles et un moteur graphique vieillissant et vous comprendrez que Sedna n’est pas du tout à la hauteur de nos attentes.

fear effect sedna 5

Si, en définitive ce spin-off déçoit, il n’en reste pas moins un incontournable pour les fans, qui retrouveront l’univers des deux premiers volets dans ce titre, mais aussi tout le casting de la série et découvriront un scénario inédit qui mérite à lui seul le détour.

Les + :

– Fidèle aux deux premiers volets
– Un scénario agréable à suivre
– Les deux héroïnes du jeu
– Les cinématiques
– Quelques idées intéressantes
– Un prix très doux

Les – :

– L’IA désastreuse
– Les décors, pauvres
– Les gunfights qui manquent de piquant
– Des sensations trop pauvres

Conclusion

S’il n’est pas à la hauteur, ce premier spin-off de Fear Effect a le mérite de remettre au goût du jour une série qu’on pensait oubliée depuis longtemps. Fidèle à l’univers des deux premiers volets, Sedna introduit un scénario inédit et plutôt accrocheur, réunissant pour l’occasion le duo de choc Hanna & Rain. Malheureusement, si l’intrigue est agréable à suivre et les séquences de jeu variées, les sensations sont trop pauvres et les gunfights manquent cruellement de piquant. Malgré quelques idées intéressantes, Fear Effect Sedna ne parvient pas tout à fait à convaincre. Difficile en effet pour lui de se détacher de son image de jeu indé à tout petit budget…

12/20