Streeties, le nouveau WhatsApp à la belge qui permet de nouer contact avec ses voisins

Par posté le 26 avril 2018

La messagerie de voisin, un nouveau concept pour connaître les habitants de votre quartier.

Streeties

Créé en janvier 2017, Streeties était au début limité aux communes du sud de Bruxelles, le temps pour la start-up d’avoir une vision concrète de la manière dont les habitants réagiraient au concept. « Pour l’instant, nous avons vu qu’il y avait une réelle demande pour ce service, ensuite nous allons tenir compte de ce que veulent les utilisateurs, pour que Streeties devienne vraiment un outil à utiliser deux ou trois fois par semaine », explique Cédric Dumont, co-créateur de Streeties.

Très vite, l’organisation citoyenne « La fête des voisins » a contacté Streeties pour leur proposer une collaboration. « On a développé une solution pour la fête des voisins (qui aura d’ailleurs lieu le 25 mai prochain), un onglet pour l’organisation a été spécialement ajouté dans la messagerie », indique Cédric Dumont.

La phase de test, qui a été lancée l’année passée, est terminée, et l’application est maintenant disponible dans tous les quartiers du pays. Il y avait déjà 2000 utilisateurs au moment du lancement officiel de l’application, principalement dans le sud de la capitale, mais le concept commence à prendre un peu partout.

Concrètement, l’application propose un service de messagerie pour appareils mobiles similaire à WhatsApp. L’inscription se fait simplement via Facebook, l’application vous demande ensuite d’entrer votre adresse. Voilà, vous êtes prêt à interagir avec les habitants de votre quartier, chaque utilisateur est présenté avec une photo et une indication de distance par rapport à vous. « Vu que nous passons par Facebook, l’application permet de voir si vous avez des amis en commun avec vos voisins », ajoute Cédric Dumont.

À noter que certains problèmes de connexions momentanés peuvent vous empêcher d’échanger avec vos chers voisins, « ça tombe assez mal en effet, l’actualité de Facebook fait qu’ils sont en train de modifier leurs conditions d’utilisations, et nous ne pouvons pas faire grand-chose, mais le problème se résout automatiquement au bout de quelques heures », commente Cédric Dumont.

Et pour le futur ? L’application n’a pas pour but de reposer uniquement sur Facebook, d’autres moyens d’inscription seront disponibles. Enfin, il ne s’agit pour l’instant que de la première étape, nous explique Cédric Dumont : « d’abord on connecte les voisins, mais ensuite on souhaite connecter les autres acteurs locaux, ne pas se limiter aux voisins, faire participer les clubs de sports, les commerçants, la police même, bref, que la messagerie fasse office de colonne vertébrale du quartier ».

L’application mobile est disponible gratuitement sur Android et iOS.

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>