Le service de messagerie adapte ses conditions d’utilisation aux nouvelles règles européennes.

whatsapp-promo

WhatsApp a décidé de bannir tous les utilisateurs qui n’ont pas 16 ans, augmentant ainsi l’âge limite de trois ans. La nouvelle prend place en même temps que la mise en application du RGPD, la nouvelle réglementation de l’Union européenne sur la protection des données à caractère personnel qui sera applicable à partir du 25 mai.

Dorénavant, quand les utilisateurs européens vont se connecter à WhatsApp, ils devront confirmer leurs âges et accepter les nouvelles conditions d’utilisation et la nouvelle politique de protection des données. Le service de messagerie va également permettre aux utilisateurs de télécharger une copie de leurs informations personnelles comprenant leurs contacts et les numéros qu’ils ont bloqués.

Bien que WhatsApp soit la propriété de Facebook, les deux réseaux n’utilisent pas les mêmes règles d’utilisation. Pour s’adapter à la nouvelle réglementation européenne, Facebook utilisera une différente approche : les 13-15 ans seront tenus de demander une autorisation parentale pour partager leurs informations sur la plateforme. Dans le cas contraire, ils auront accès à une version générique de Facebook, qui ne sera pas customisé selon leurs données personnelles.

Découlant directement du RGPD, cette nouvelle ne concerne que les pays de l’Union européenne, l’âge minimum restera donc 13 ans pour le reste du monde. Évidemment, il s’agit d’une bonne décision sur le papier, mais rien n’empêchera concrètement les utilisateurs de moins de 16 ans d’utiliser le service, vu qu’il suffit d’accepter les termes pour y avoir accès…