Un nouveau format JPEG a été créé spécialement pour la réalité virtuelle et les voitures autonomes.

aHR0cDovL21lZGlhLmJlc3RvZm1pY3JvLmNvbS9aL1UvNzY0NjM0L29yaWdpbmFsL1VudGl0bGVkMi5wbmc=

Comme beaucoup le savent, le JPEG est le format standard pour la compression d’images digitales. Le groupe derrière le JPEG, The Joint Photographic Experts Group, a annoncé cette semaine la création du format JPEG XS, destiné à devenir le nouveau standard pour la compression du streaming vidéo et de la réalité virtuelle (RV).

Le JPEG XS permettra de réduire considérablement la latence des expériences RV, diminuant ainsi les effets de nausées que peuvent avoir certains utilisateurs. En effet, c’est le décalage entre le moment où l’utilisateur tourne la tête et le changement qui s’ensuit sur l’écran qui provoque ce sentiment de nausée.

Le nouveau standard offre également une compression d’image plus simple et plus rapide, ce qui conduit à des images de meilleure qualité. Les fichiers compressés seront cependant plus gros que ceux créés par JPEG, mais ce n’est pas un problème puisque ces fichiers sont conçus pour le streaming au lieu d’être stockés sur un smartphone à la capacité limitée. Le nouveau format peut être utile là où il est important de transmettre les images de façon instantanée à un processeur, comme pour les “yeux” des voitures autonomes.

« Dans le futur immédiat, JPEG XS sera utilisé pour des applications professionnelles comme le montage de films, l’imagerie spatiale et les caméras de qualité professionnelle. Suivront les voitures autonomes, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les connexions sans fils entre les appareils multimédia et les télévisions ou projecteurs. Pour pouvoir utiliser le JPEG XS, les consommateurs devront toutefois posséder la prochaine génération d’appareils », explique le professeur Touradj Ebrahimi, président du groupe d’experts derrière le JPEG XS.

Le futur standard devrait également offrir beaucoup d’applications dans le secteur des smartphones, surtout avec l’arrivée de la 5G. Le JPEG XS, comme le JPEG, est open source et attend encore l’approbation de l’ensemble des membres de l’organisation internationale de normalisation (ISO) pour être lancé.