Face à la crise du géant des réseaux sociaux Facebook, WhatsApp, l’une de ses nombreuses marques, tient à rassurer ses utilisateurs.

Crédits: Belga
Crédits: Belga

Facebook est en pleine tourmente face au manque de sécurité des données de ses utilisateurs qu’il est censé protéger. Les autres produits de Facebook sont déjà été étudiés de près par le passé, WhatsApp en avait fait les frais. L’application de messagerie et d’appel comptant plus d’1,3 milliard d’utilisateurs envisageait auparavant de partager ses données recueillies avec Facebook.

Aujourd’hui, WhatsApp vante sa sécurité sur son site : “Certains de vos moments les plus personnels sont partagés sur WhatsApp, c’est pourquoi nous avons développé le chiffrement de bout en bout dans les dernières versions de notre application. Lorsqu’ils sont chiffrés de bout en bout, vos messages et appels sont protégés afin que seuls vous et la personne avec qui vous communiquez puissiez les lire ou les entendre. Il n’y a personne entre vous, pas même WhatsApp.

Messages cryptés, pas de données

Selon WhatsApp, parce que les messages sont cryptés de bout en bout, ils n’ont pas beaucoup de données à collecter sur leurs utilisateurs. Ce n’est pas ce qu’affirment certains experts qui prétendent que WhatsApp garde une trace des messages des utilisateurs. S’adressant à la Press Trust de l’Inde, un porte-parole de WhatsApp a déclaré: “Contrairement aux récents commentaires dans les médias, nous ne tenons pas compte des amis et de la famille que vous avez envoyés.”

Vivek Wadhwa, un entrepreneur technologique, conteste ces affirmations. Il a déclaré au PTI que “les communications one-to-one entre les utilisateurs sont cryptées et sont peut-être aussi sûres que ce que prétend WhatsApp. Mais les métadonnées, informations sur les appels, sont probablement exploitées par l’entreprise. WhatsApp a admis qu’il partage avec Facebook des informations sur l’identité et les appareils, ce qui lui permet de faire le sale boulot de fouiner sur les utilisateurs.

Que WhatsApp recueille ou non des données, étant donné le nombre important d’utilisateurs qu’il compte, il s’avère difficile de s’en passer pour certains aujourd’hui.