AlterEgo est un appareil qui permet à l’utilisateur de communiquer à l’aide de signaux neuromusculaires.

Crédit photo : MIT Media Lab
Crédit photo : MIT Media Lab

Le Massachusetts Insitute of Technology (MIT) est encore une fois à la pointe des innovations techniques. La dernière en date permet de lire dans vos pensées, rien que ça. Le prototype que les développeurs du MIT ont développé vient se coller sur la mâchoire et l’oreille de l’utilisateur, à la manière d’un kit mains libres.

« Les électrodes de l’appareil vont relever les signaux neuromusculaires déclenchés par les verbalisations internes de l’utilisateur », annonce le MIT. Grâce aux 7 électrodes connectées autour de l’oreille, la mâchoire et la bouche, le système permet de communiquer par “conduction osseuse“. Les signaux sont ensuite transmis à un système d’apprentissage qui associe les signaux spécifiques à des mots. L’utilisateur peut, par exemple, demander à AlterEgo d’additionner le coût total d’un panier d’articles au supermarché sans dire un mot.

L’appareil répond ensuite lui aussi à l’aide d’un écouteur à conduction osseuse, les vibrations émises par celui-ci émettent des vibrations qui traversent les os jusque dans l’oreille interne sans altérer le champ auditif de l’utilisateur.

L’idée, tout droit sortie d’un film de science-fiction, est expliquée par Arnav Kapur, assistant de recherche au MIT : « il nous est de plus en plus difficile de vivre sans nos smartphones, mais l’utilisation de ces appareils est très encombrante » « Nous avons donc cherché à fusionner de façon interne une interface informatique à l’utilisateur, de manière à ce que l’intelligence artificielle du programme soit une extension de sa propre conscience ».

Encore en début de phase d’expérimentation, AlterEgo permet déjà de résoudre des opérations mathématiques élémentaires, de participer à une partie d’échecs ou de sélectionner un film. Si les applications sont pour l’instant limitées, les chercheurs du MIT espèrent, à terme, pouvoir venir en aide aux personnes handicapées.