Le premier smartphone à utiliser la blockchain, dévoilé par Sirin Labs en septembre dernier, sortira bientôt des chaînes d’assemblage du fabricant taïwanais Foxconn. L’ultrasécurisé “Finney” sera commercialisé à 999 dollars.

La blockchain a enfin trouvé une application pour la conception de smartphones. Sirin Labs est désormais la première société au monde à proposer un téléphone qui utilise cette technologie, avant Huawei qui était également dans la course. Destiné à ceux qui cherchent un smartphone hautement sécurisé et aux propriétaires de Bitcoins, le Finney – du nom du premier à avoir reçu un bitcoin – permettra à ses utilisateurs d’accéder à des fonctionnalités de partage de ressources pour dépenser son argent virtuel. Il fonctionnera comme un portefeuilles numérique sécurisé pour stocker les crypto-monnaies.

Le Finney embarque un OS entièrement conçu par Sirin Labs, propose un écran tactile incurvé sur les bords haut et bas de 5,5 pouces, quasiment sans la moindre bordure, 64 GB de stockage interne – sans précision sur la possibilité d’augmenter la capacité de stockage avec une carte micro-sd – 6 GB de RAM, un appareil photo arrière de 12 mégapixels, 1 mégapixel de plus à l’avant, pour un total de 999 dollars.

Sirin Labs mise tout sur la sécurité du Finney

Là où le Finney se démarque, c’est par ses multiples systèmes de sécurité, dont une sécurisation des paiements, des SMS, des e-mails, et une triple authentification : identification biométrique, comportementale et schéma de verrouillage. Cette sécurisation poussée à l’extrême n’est pas sans rappeler le Solarin, lui aussi conçu par Sirin Labs, mais lancé à 17.000 dollars.

Afin de soutenir son développement, Sirin Labs avait lancé son ICO (Initial Coin Offering) en décembre et récolté pas moins de 157,8 millions de dollars. Un montant tel que la société a également développé un PC basé sur la blockchain, commercialisé, lui, à 799 dollars. Pour la fabrication du Finney, Sirin Labs a fait appel à Foxconn, déjà connue des fanas d’Iphone, puisque c’est l’entreprise qui les assemble pour Apple.

Sirin Labs vendra son nouveau bébé dans 8 nouveaux magasins installés en Turquie et au Vietnam. Plus de 25.000 unités ont déjà été pré-commandées et l’entreprise ambitionne d’atteindre les 100.000 ventes d’ici la fin de l’année.