Panne mondiale de Tinder : Facebook pointé du doigt

Par posté le 5 avril 2018

Facebook n’a pas tenu compte de Tinder en modifiant son interface et sa politique de confidentialité, empêchant certains utilisateurs de s’y connecter.

AFP

AFP

Pendant plusieurs heures, les utilisateurs de Tinder ont eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir se connecter à leur réseau de rencontre favori. En effet, l’application utilise Facebook pour s’y authentifier. Suite à l’affaire Cambridge Analytica, ce dernier a modifié son interface avec les applications tierces (API) ainsi que sa politique de confidentialité… en écartant Tinder du processus.

“Un problème technique empêche les utilisateurs de se connecter à Tinder”, a affirmé la société ce mercredi. “Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et travaillons à ce que tout le monde puisse bientôt swiper à nouveau.”

C’est ainsi que de nombreux utilisateurs ont été déconnectés inopinément de l’application. Certains ont bien tenté de s’y reconnecter, mais ont fait le triste constat de voir disparaître tous leurs matchs et leurs messages. D’autres étaient simplement bloqués par un message d’erreur les informant qu’ils ont besoin d’accorder à Tinder plus de permissions sur Facebook, mais ne leur donnant aucun moyen de le faire. Pour les plus assouvis, il existait bien une solution : se connecter à l’application via le navigateur web.

Pas de panique si vous n’aviez pas encore trouvé votre moitié ou votre prochain date, Tinder a résolu le problème après quelques heures, évitant l’une des plus grandes crises humanitaires de ce siècle. La société demande à tous ses utilisateurs d’installer la dernière mise à jour pour pouvoir continuer à faire défiler des visages d’inconnu(e)s, qui ne le seront peut-être bientôt plus.

Si le problème peut sembler anodin, il pourrait impacter d’autres applications tierces. Depuis hier, Facebook Login exige de toute application qui utilise son service d’accepter des exigences strictes avant de pouvoir accéder aux données des utilisateurs et va restreindre les données auxquelles elles ont accès (à savoir votre situation amoureuse ou vos opinions politiques et religieux).

Par ailleurs, Facebook prévoit de supprimer à partir de la semaine prochaine la possibilité pour les développeurs d’accéder aux données que les utilisateurs ont déjà partagées avec eux, si ces personnes n’ont pas utilisé l’application au cours des trois derniers mois.

Pigiste pour Geeko et Belgium-iPhone

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>