Facebook : les données de 61.000 Belges pourraient avoir été utilisées à leur insu

Par posté le 5 avril 2018

Selon l’agence Belga, les données personnelles de 61.000 Belges pourraient avoir été exploitées à leur insu dans le cadre de l’affaire Cambridge Analytica.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

L’affaire Cambridge Analytica continue de faire des remous. Car finalement, ce sont plus de 87 millions de membres du réseau social qui auraient vu leurs données exploitées par la société britannique, sans leur consentement. Si la majorité des victimes sont basées aux Etats-Unis, les données personnelles de nombreux européens auraient également été exploitées dans le cadre de cette affaire.

Un porte-parole du réseau social a ainsi confirmé à l’agence Belga que les données de 60.957 Belges auraient été récupérées sans leur consentement.

Si ce chiffre surprend, notons tout de même que la Belgique est l’un des pays les moins affectés par l’affaire Cambridge Analytica. Au Royaume-Uni, les données personnelles de plus d’un million de personnes auraient été subtilisées. L’Allemagne fait également partie des pays les plus touchés avec 310.000 victimes.

A l’heure actuelle, Facebook n’a prévu aucune forme de compensation. Le réseau social n’a pas non plus entrepris de contacter les personnes figurant sur la liste. Impossible donc de savoir si vos données ont été indirectement exploitées par la société britannique ou par un autre tiers…

Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>